post

Trousse de toilette zéro déchet: ce que j’emporte en voyage

Depuis que je me suis sensibilisée au zéro déchet, j’essaye petit à petit d’incorporer de plus en plus de gestes au quotidien pour réduire mon empreinte environnementale et aider la planète à mon échelle: et à vrai dire, j’ai rapidement réalisé que c’était vraiment facile de changer ses habitudes pour d’autres plus respectueuses de l’environnement, sans pour autant sacrifier en praticité ou en efficacité, même en voyage

Quand j’ai commencé à vouloir changer les produits que j’avais dans ma trousse de toilette, j’ai forcément très rapidement pensé à l’impact que ça allait avoir sur mes voyages. Après pas mal de tests et de recherches, je te partage aujourd’hui les changements que j’ai pu opérer jusqu’à présent
À ce jour, tous mes produits dans ma trousse de toilette ne sont pas zéro déchet… C’est encore un processus dans lequel je m’embarque. Mais j’espère pouvoir te faire découvrir certaines alternatives pour tes prochains voyages ! 


La brosse à dents en bambou

Selon moi, c’est le changement le plus simple que tu puisses opérer en terme de zéro déchet pour ta trousse de toilette. La brosse à dent en bambou est totalement compostable, ce qui élimine un déchet conséquent (surtout quand on pense au nombre de brosses à dents qu’on utilise dans sa vie…). Honnêtement, j’ai testé plusieurs modèles de plusieurs compagnies différentes, et je n’ai vu aucune différence majeure avec une brosse à dents conventionnelle. Donc selon moi, il n’y a pas vraiment de raison de ne pas changer pour une brosse à dents en bambou 🙂 

Tu peux te procurer des brosses à dents en bambou ici 🙂 

Récemment, j’ai également découvert les brosses à dents à tète rechargeable. Le manche de la brosse à dents peut donc être gardé indéfiniment, et on peut facilement remplacer la tète de la brosse à dents, qui est faite de plastique recyclé (tout comme le manche d’ailleurs). Cette alternative là n’est pas compostable, mais elle réduit considérablement la quantité de plastique utilisée également, et je pense que c’est une alternative à envisager si tu ne trouves pas de brosses à dents en bambou ou si tu pars pour une longue période. Qu’on se le dise, il est plus facile d’emporter une brosse à dent à tète rechargeable si tu pars en voyage pendant un an plutôt que d’emporter un stock de brosses à dents en bambou.

Tu peux te procurer la brosse à dents rechargeable ici 🙂 


Les cotons réutilisables

J’ai commencé à utiliser des cotons réutilisables parce qu’une de mes amies… en a cousu elle-même ! Improbable, je sais. Comme elle en avait en trop, elle me les a gentiment donnés et je dois dire que je ne comprends vraiment plus pourquoi j’ai utilisé des cotons jetables à la base… ça fait EXACTEMENT le même job, sans créer de déchets supplémentaires. Quoi de mieux ? 
Bien évidemment, ils ne restent pas vraiment blancs au fur et à mesure des lavages, surtout si l’on se démaquille avec: personnellement, ça ne me dérange pas, car je sais qu’ils sont propres. Le seul inconvénient en voyage est de pouvoir potentiellement les perdre, même si personnellement ce n’est pas un problème pour moi, car je les range dans un sachet. Dans ce cas-là, si tu penses pouvoir les perdre facilement, alors je te conseille un gant démaquillant réutilisable, qui est littéralement un coton géant et se lave également à l’eau chaude. Pratique ! 

Tu peux te procurer des cotons réutilisables ici 🙂
Tu peux te procurer un gant démaquillant réutilisable ici 🙂 


Le coton-tige réutilisable

Le coton-tige réutilisable est ma dernière découverte en date, et je peux déjà te le dire: je suis conquise ! Il s’agit littéralement d’un coton-tige: il a exactement la même forme et s’utilise de la même manière. Sa différence réside dans le fait qu’à la place du coton aux extrémités, on retrouve des bouts en silicone avec des picots, qui permettent de bien nettoyer les oreilles et se nettoient facilement sous l’eau
Honnêtement, après quelques utilisations, je ne me vois déjà plus revenir à des cotons-tiges classiques tellement je trouve ça plus efficace et plus hygiénique. En plus, celui que j’ai vient dans un étui aimanté, ce qui fait qu’il est BIEN plus facile de retrouver le fameux coton-tige dans sa trousse de toilette (parce qu’on s’entend que c’est quand même minuscule), et que cela évite qu’il soit endommagé facilement ou qu’il se salisse. Et ça en voyage, c’est quand même bien pratique ! Bref, je suis fan et je le conseille à tout le monde ! 
Le mien vient de la marque Réserve Naturelle, mais il en existe plein de différentes marques et modèles sur le marché. 

Tu peux te procurer le coton-tige réutilisable ici 🙂 


Le pain de savon

Je pense qu’utiliser un pain de savon à la place d’une bouteille de gel douche est l’un des switch les plus vieux du monde en terme de zéro déchet, et même sans prendre la dimension écologique en compte ! Un pain de savon en voyage au lieu d’un gel douche dure bien plus longtemps et bien sûr ne crée pas de déchet. Il existe aujourd’hui plein de tailles et de parfums différents, donc il est fort probable que tu trouves forcément un savon solide qui te convienne ! 
En plus, même sans avoir d’emballage, le pain de savon est super facile à ranger: on trouve aujourd’hui très facilement des boites de rangement (je te conseille les rangements en inox qui sont plus durables), qui ne prennent pas de place et te permettent de remplacer ton pain de savon quand tu l’as terminé.

Tu peux te procurer des pains de savon ici 🙂 

Tu peux te procurer une boite de rangement en inox ici 🙂 


Le shampooing (et gel douche) en vrac

Je peux comprendre que le fait d’utiliser un pain de savon, ça ne soit pas la tasse de thé de tout le monde: qu’on se le dise, ça ne donne pas le même effet sur la peau qu’un gel douche. Pareil pour le shampooing solide: j’ai l’impression que soit on adore et on adopte, soit on déteste. N’ayant pas encore testé le shampooing solide, je suis cependant passée au shampooing et au gel douche en vrac: oui oui ! 
Je passe remplir mes contenants de shampooing et de gel douche environ toutes les 6 semaines. Et dès que je pars en voyage, je remplis des miniatures de voyage de mon shampooing et mon gel douche en vrac (si je ne prends pas de pain de savon à la place du gel douche). Grâce à ça, j’évite d’acheter des miniatures de produits déjà pré-remplies au supermarché, ou d’utiliser celles qui sont proposées dans les hôtels, hostels ou mêmes certains AirBnBs parfois ! 

Bien sûr, si je devais partir pour un voyage de plusieurs mois, ce n’est sûrement pas la solution que j’emprunterais, mais pour 2 à 3 semaines de voyage, c’est amplement suffisant.
Astuce: je te conseille de regarder chez toi si t’as pas déjà des contenants de moins de 100 ml qui trainent ! Autant réutiliser ceux que tu as déjà 🙂

Tu peux te procurer des miniatures pour remplir en vrac ici 🙂 


Le dentifrice rechargeable

Cela fait seulement 6 mois environ que je puis passée au dentifrice rechargeable, et maintenant cela me semble d’une logique imparable. Habitant à Montréal, il est forcément bien plus facile de trouver des boutiques de vrac… J’ai donc trouvé une boutique où il était possible d’acheter aussi bien le tube de dentifrice rechargeable, que le dentifrice en vrac ! Le gout du dentifrice est bon, il fait son job, et cela me convient parfaitement. Seul bémol: le tube rechargeable que j’ai acheté a une capacité de 110 ml et non pas 100, ce qui fait qu’il ne passe pas dans un bagage cabine si tu prends l’avion. 
Il est quand même assez facile de trouver d’autres tubes à la bonne contenance aujourd’hui, donc je reste avec cette solution pour mes voyages ! 

Tu peux te procurer un tube de dentifrice rechargeable ici 🙂 

Ces différents changements de produits m’ont permis d’éviter d’utiliser pas mal de produits en plastique ou avec des emballages en plastique, tout en restant efficaces et en ne surchargeant pas ma trousse de toilette en voyage. Bref, l’idéal selon moi

Et toi, quels ont été tes changements en terme de zéro déchet ?

post

Travailler en voyageant: mes outils indispensables

En novembre 2017, je me suis lancée dans une nouvelle grande aventure pour moi: devenir freelance, et commencer à me générer un revenu SEULE (dans le sens, qui ne m’est pas versé par une entreprise). 
Pourquoi j’ai voulu devenir freelance ? Premièrement, pour la liberté d’organisation et de mouvement que le statut m’offrait. Mais surtout, car j’y voyais une occasion de développer mes compétences tout en les mettant au service d’entreprises qui en auraient besoin. Si tu ne le sais pas, j’ai étudié en relations internationales, mais j’étais (et je suis toujours) freelance en communication marketing… Complètement auto-didacte, j’avais tout appris seule et le fait d’être freelance me donnait une nouvelle occasion de développer mes skills

Bien sur, j’ai du développer une certaine organisation pour exercer mon boulot de freelance. Moi qui n’y connaissais rien et qui partait littéralement de zéro, j’ai au fur et a mesure du temps découvert et utilise des outils qui me semblent maintenant INDISPENSABLES pour travailler sur la route ou en remote


Mon matériel 

Le matériel ‘physique’ est selon moi extrêmement important quand tu décides d’exercer un métier nomade, qui te permet de bouger souvent. Je me suis rapidement rendue compte de certaines contraintes et certains aspects a prendre en compte concernant le matériel a avoir, surtout car quand j’ai commencé, j’ai utilisé le matériel que j’avais déjà chez moi.

Mon ordinateur  Quand j’ai commence mon activité de freelance il y a 2 ans maintenant, j’avais un ordinateur portable Asus 13 pouces qui avait environ 4 ans d’age. Poids net: 2 kilos environ. BEAUCOUP. TROP. LOURD !! J’ai aussi remarque avec le temps et au fur et a mesure de mes missions que les performances graphiques et la capacité de mémoire étaient un peu trop limitées pour mon utilisation. J’ai finalement décidé, après un an d’activité, de le vendre en seconde main, et de m’en racheter un plus léger, plus petit, et surtout plus performant. Vu que j’avais pu tester les « limites » de mon ancien ordinateur, je savais quoi rechercher pour ma future bête de travail !
J’ai donc opte après mouuultes recherches pour un
ASUS ZenBook UX430UN. Il est très léger (1,25kg), a un écran de 13 pouces et se transporte super facilement (seulement 15,9 mm d’épaisseur). Il a vraiment des bonnes performances graphiques selon moi: par contre, la capacité de stockage est un peu limitée, mais j’ai réglé le problème avec un disque dur externe. 

Acheter mon ordinateur ici > https://bit.ly/2se4OKd

Mon disque dur externe Le disque dur externe, c’est vraiment une ressource FONDAMENTALE pour tout travailleur nomade qui se respecte ! Juste pour avoir un backup de tes dossiers, papiers administratifs (et également photos et vidéos, si tu voyages) et pouvoir libérer de l’espace de stockage sur ton ordinateur. Mon disque dur est de la marque Seagate, et j’ai une capacité d’1 Terra (ou 1000 Go). Il est vraiment léger aussi (seulement 141 grammes)

Acheter mon disque dur ici > https://amzn.to/34OFZBX


Mes logiciels et sites

Google Drive C’est un site/logiciel multi-fonctions que j’utilise constamment. En plus d’être accessible en ligne, hors-ligne et sur son portable à l’aide de l’application, je trouve que c’est l’une des meilleures manières de procéder pour travailler à distance avec ses clients. On peut partager des fichiers, faire des demandes de corrections et de modifications, on peut envoyer les fichiers rapidement.
J’utilise aussi Google Drive comme espace de stockage de certains fichiers et dossiers, histoire d’avoir un backup: la version gratuite de Google Drive propose 15 Go de stockage. 

Utiliser Google Drive dès maintenant > https://drive.google.com/


Trello
J’utilise ce site plus particulièrement quand je suis en voyage et que j’essaye de passer paperless afin d’alléger mon sac (d’habitude, je suis plutôt adepte du carnet de listes bien traditionnel). Trello permet de créer des listes de tâches afin de s’organsier: mai son peut aussi y créer des catégories, des deadlines, des rappels, y joindre des fichiers…

Je trouve que c’est un site vraiment bien pensé, assez personnalisable et où il est facile de s’y retrouver facilement et rapidement. Niveau productivité, c’est selon moi -presque- imbattable. 

Utiliser Trello > https://trello.com/

(Exemple de mon Trello de blog. Tu te doutes bien que je vais pas afficher les infos de mes clients ;)) 

Skype Encore un classique du genre. J’ai vraiment réalisé le plein potentiel de Skype quand je suis devenue freelance ! En plus de la messagerie instantanée, c’est un des meilleurs moyens d’appeler ses clients rapidement. En plus, il est possible d’acheter des crédits Skype pour appeler directement sur un portable ou un téléphone fixe, pour des frais ridiculeusement bas !
Atout non négligeable également, mais utiliser Skype pour appeler ses clients (avec ou sans crédits) permet aussi de ne pas communiquer son numéro de téléphone personnel. Quand je suis en voyage à l’autre bout du monde ce n’est pas trop un problème, mais j’ai remarqué à mes dépens la fâcheuse tendance de certains clients à appeler un peu à n’importe quelle heure du jour et de la nuit.

Utiliser Skype ici > https://www.skype.com/


Facture.net
Ce site est gratuit et facile d’utilisation pour produire des devis, des factures, suivre son portefeuille de clients et sa comptabilité. J’ai trouvé ça super pratique de savoir tous mes devis et factures au même endroit (même si j’ai bien sûr un backup), et aussi de pouvoir avoir les informations de mes clients déjà pré-enregistrées pour de futurs devis. 

Utiliser Facture.net > https://www.facture.net


Pour trouver des missions et de nouveaux clients (récurrents ou ponctuels), j’utilise aussi certains sites sur lesquels je cherche et je démarche. Voici la plupart que j’utilise:
Rédacteur.com                          – Codeur
404Works                                  – Upwork
Linkedin                                     – Malt

Divers

Il y a aussi d’autres outils que j’utilise pour pouvoir être la plus productive et efficace possible dans mon travail de freelance, tout en me simplifiant la tâche en voyage.
Tout d’abord, je pense qu’avoir un smartphone compatible avec les sites que j’utilise pour travailler est indispensable. J’ai donc un Iphone, qui me permet d’avoir accès à Google Drive, Trello, Skype et mêmes certains sites de freelance. Je pense que d’autres smartphones sur le marche sont aussi très bien en terme de compatibilité avec les sites et applications que j’utilise.

Enfin, je traîne toujours avec moi des écouteurs (pour pouvoir monter des vidéos en paix et même dans des espaces publics un peu passants), une souris (j’ai vraaaiment du mal avec le trackpad de l’ordinateur, mais c’est juste une préférence personnelle !), et quelques clés USB qui sont parfois plus pratiques et discrètes que de se trimballer mon disque dur. 

 

Au quotidien, voici tout ce que j’utilise pour pouvoir travailler a l’autre bout du monde (ou même depuis le café du coin de la rue) ! 
Es-tu digital nomade ? Si oui, c’est quoi tes essentiels pour travailler en voyageant ? 

post

Top 8 de mes applications pour voyager

Quand je voyage, j’aime pouvoir me simplifier la vie et m’alléger un peu en utilisant des applis dédiées au voyage. Certaines sont plus utiles que d’autres, mais toutes me paraissent bonnes à connaître, même si elles servent juste en cas de dépannage. Le but n’est bien sûr pas de rester le nez collé à son portable pendant son voyage, mais juste d’avoir un petit coup de main quand il le faut !


Finances

Tricount
Ma vie a changé le jour où j’ai découvert cette appli. Le principe est simple: ne plus se prendre le chou à faire les comptes avec ses potes de voyage, il suffit d’entrer le montant, qui paye pour qui, et Tricount se charge de calculer qui doit combien et à qui. On peut même faire différents comptes pour différentes catégories. Grosso Modo, ça simplifie la vie 🙂

        


Lydia
Cette appli te permet de faire un virement en quelques secondes, juste avec un RIB et un numéro de téléphone, ce qui est quand même super pratique quand t’as ni liquide ni distributeur dans le coin. En plus, tu peux utiliser Lydia directement dans l’appli Tricount pour rembourser tes potes 🙂

 

XE Currency
J’utilise beaucoup cette appli en voyage pour convertir des devises: ce que j’aime bien, c’est que l’appli convertit au taux de change du jour, et que toutes les devises sont disponibles dessus (il suffit juste de les charger). Ensuite, à ta guise de convertir n’importe quel montant ! 

 

Réservations

HostelWorld
Cette appli est vraiment mon appli de prédilection en voyage: déjà parce que je loge très (très très) souvent en auberge, mais également parce que celle-ci est super intuitive, facile d’utilisation, avec pas mal de filtres à utiliser pour trouver vraiment l’auberge qui nous correspond. 

     

 

Booking
Quand je ne trouve pas mon bonheur sur HostelWorld, c’est sur Booking que je vais: notamment parce qu’on y trouve des références d’hôtels et d’apparts. En plus, la réservation et l’annulation sont souvent gratuites, ce que je trouve assez pratique. 
Tu trouveras mon lien de parrainage en cliquant ici: cela te donne droit à un remboursement de 10 % sur ta prochaine réservation !

    

 

Skyscanner
Je trouve cette appli super pratique pour deux options: celle de choisir d’étendre sa recherche aux aéroports à proximité de sa ville de départ (et donc qui permettent de réserver des vols moins chers), et l’option d’étendre sa destination à « Partout ». Cette dernière option m’a permis de partir à Milan en mai dernier ! 


Langues

Google Traduction
Cette appli m’a surtout servi en Asie, quand le même mot peut être prononcé différemment, et du coup signifier totalement autre chose ! Très utile pour traduire des petits mots du quotidien ou des phrases assez basiques: en plus, l’appli propose beaucoup de langues (coréen, hindi, viet, etc). Le seul problème: l’appli ne fonctionne pas sans Internet… J’essaye donc de trouver l’alternative qui fonctionnerait sans Wi Fi. 


Organisation

TripIt

L’idéal selon moi pour centraliser toutes les infos liées à ton voyage: tes numéros de vol, tes réservations, tes papiers personnels… Je trouve ça plus pratique que Dropbox pour retrouver ses papiers administratifs en cas de vol ou de perte également.

     

 

Bonnes adresses – avis

AllVibes

Bien sûr, tu connais déjà TripAdvisor. Moi, je connais AllVibes ! AllVibes,c’est l’application qui te permet de trouver des bonnes adresses autour de toi, et de voir les avis EN VIDEO ! Je trouve le concept super sympa pour mieux se rendre compte de l’ambiance d’un resto, voir les plats ou juste découvrir des paysages et se faire une meilleure idée du lieu qu’on va visiter/du restaurant où l’on veut déjeuner !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour télécharger l’appli sur iOS, tu peux cliquer ICI !
Il s’agit d’un lien affilié. Cela signifie que si tu utilises ce lien, je vais gagner un peu d’argent. Mais pour toi ça ne change rien, vu que l’appli est gratuite 😉

 

Envie de voir ce que ça donne en vidéo ? Clique juste en dessous ! 🙂 

 

 

post

Partir en voyage: les 8 indispensables à mettre dans son sac à dos

Quand on part en voyage, et particulièrement quand on fait son sac, on pense surtout à quels vêtements on doit emporter. Mais souvent, on a le syndrome du dernier truc: « Hé m****, j’ai oublié un truc à la maison!« . Oui, ça nous est tous arrivé, et on va pas se mentir, c’est vraiment rageant.
 
Après deux ans et demi d’expatriation et plus ou moins 5 ans de voyage, j’ai réussi à dresser une liste de 8 indispensables que j’emporte tout le temps en voyage. Découvre-les dans cet article, ou en vidéo pour plus de démos !

 

La housse de protection pour sac à dos (Plane Cover de chez Décathlon)

J’ai vraiment compris l’utilisé de la travel cover le jour où je m’en suis servie pour la première fois. Le principe est simple, il s’agit purement et simplement d’un sac à sac !
En plus de protéger le sac à dos (notamment de s’accrocher avec d’autres sacs ou valises par les cordons et sangles dans les soutes), j’ai trouvé ça plus rassurant lorsque j’enregistrais mon bagage pour mes voyages en avion ou dans les soutes de bus.
En effet, même si ce n’est pas extrêmement dissuasif, la travel cover a au moins l’avantage de pouvoir se fermer avec un cadenas, ce qui n’est pas le cas de mon sac à dos ! Personnellement, j’utilise le modèle en toile de chez Décathlon: mais il existe des modèles plus résistants en toile cirée qui se trouvent sur Amazon, par exemple.
Le modèle que j’utilise > ICI
Le modèle trouvé sur Amazon > ICI


La serviette microfibre

La serviette microfibre, c’est pour moi un gain de place indéniable: roulé en sushi, elle est vraiment très compacte et peut aussi bien s’utiliser pour la douche que pour aller à la plage (bon lave-là peut-être entre temps quand même, hein). De plus, elle sèche très rapidement, contrairement à une serviette de bain classique. Ce n’est que mon avis, mais la serviette microfibre pour un voyage en sac à dos, c’est vraiment un must !

Le modèle que j’utilise > ICI
Le modèle trouvé sur Amazon > ICI


Un (ou plusieurs) adaptateurs

Évidemment, dans la plupart des pays, on ne peut pas partir sans un adaptateur. Mais dans certains pays (comme notamment en Asie), on peut parfois retrouver plusieurs types de prises différents, et là autant avoir prévu son adaptateur en amont ! Il existe des adaptateurs multi-destinations aujourd’hui: ce n’est pas ce que je préconise. Je les trouve gros et peu utiles (tu te retrouves toujours à utiliser seulement 2 prises sur les 5 ou 6 proposées).
Une autre solution: acheter une prise locale. Cette solution ne revient pas forcément plus cher qu’acheter un adaptateur, et permettra aussi d’alléger le contenu de ton sac (au moins a minima !).
Tu peux acheter un adaptateur ICI !


Le couteau suisse

Je pense que je n’ai pas besoin de passer en revue les avantages à avoir un couteau suisse en voyage, la raison même d’exister d’un couteau suisse veut déjà tout dire ! Je m’en suis servi des centaines de fois pour cuisiner, couper des fils (quand je couds des drapeaux sur mon sac par exemple), utiliser le tire-bouchon ou le décapsuleur…
Bien sûr, à ne pas transporter en bagage cabine, sinon tu ne risques pas de t’en servir longtemps.

Tu peux acheter un couteau suisse ICI


La pochette secrète

Ce sont des pochettes en toile de petite taille qui se ferment avec un zip et s’attachent à la ceinture en les rentrant à l’intérieur du pantalon: au moins, si on se fait voler son sac, il nous restera toujours la carte bleue et un peu de liquide pour rentrer à la maison. Cela permet aussi de garder certaines choses de valeur près de soi. C’est un accessoire d’une praticité incontestable, qui ne prend vraiment aucune place. En plus, aujourd’hui, on en trouve sous plusieurs formes: pochettes, ceintures, et même soutien-gorges ! 

 Le modèle que j’utilise > ICI
Le modèle trouvé sur Amazon > ICI


La lampe dynamo

Autonome, petite et facile à utiliser. Si tu as besoin de lumière dans ton dortoir quand tout le monde dort, ou simplement en pleine nuit, voilà l’accessoire qu’il te faut (et ne me dit pas que la torche de ton portable suffit, le jour où tu tomberas en rade de batterie tu penseras à moi) !

Tu peux acheter une lampe dynamo ICI


Le kit de couture

Oui, le kit de couture gratuit distribué dans l’avion, c’est bien lui dont je te parle. Figure-toi qu’on s’en sert plus souvent qu’on ne le pense, surtout en voyage ! Un vêtement déchiré arrive rapidement, ou encore pour renforcer son sac quand il a vécu quelques épreuves.
Et si tu n’as pas ce fameux kit de couture, autant le confectionner toi-même: un peu de fil, 2 aiguilles et 3 boutons, le tour est joué !


Des sacs Ziploc

Rien de bien compliqué: les sachets en plastique refermables que tu utilises dans ta cuisine peuvent aussi être utilisés pour ranger et compartimenter tes affaires dans ton sac à dos. Cela t’aidera à retrouver tes affaires plus facilement et à éviter de te retrouver avec un sac qui part dans tous les sens au bout de quelques semaines de voyage.

Si tu as d’autres indispensables de voyage, n’hésite pas à m’en parler en commentaire !