post

Un désert de sable immense (155 000 hectares tout de même), en plein milieu de l’état du Maranhão, au nord du Brésil… mais avec de l’eau douce. Incroyable, non ?! Je te le fais pas dire ! 
Les Lençois Maranhenses (enfin, les draps du Maranhão en portugais) font partie de ces paysages que tu ne vois pas tous les 4 matins… et pour cause, si tu veux voir ce grand désert avec ses fameuses lagunes d’eau douce, il vaut mieux tomber à la bonne période 😉 

Bref, je t’emmène avec moi pour te raconter mon passage dans les Lençois ! 

 

Visiter les Lençois Maranhenses: quand, comment partir ?

Situés à 430 kilomètres de Jericoacoara et environ 250 kilomètres de São Luis, le parc national des Lençois Maranhenses est un incontournable pour ton voyage dans le nord du Brésil. Mais si tu veux voir les lagunes, là, il vaut mieux savoir quand partir ! 
La saison des pluies s’étend de janvier à juin, ce qui permet aux lagunes du parc de se remplir progressivement d’eau douce. La meilleure période pour aller visiter le parc (mais aussi la plus bondée, hein autant être prévenu !) est de juin à septembre. En y allant en octobre ou même parfois en mai, tu auras quand même la possibilité de voir les lagunes, avec très certainement moins de touristes aussi ! Mais honnêtement, tout dépend des années et des précipitations qui sont tombées. Bref, renseigne-toi en avance 😉 

Si tu décides de partir pendant la période touristique, alors je te conseille de bien t’y prendre en avance pour organiser ton tour dans le parc des Lençois: les excursions sont très vite toutes complètes, et il ne te restera plus que l’option du guide privé (et ça chiffre vite). 
Sinon, tu peux y aller par toi-même, mais je te conseille franchement de bien te préparer ! 


Visiter les Lençois Maranhenses: depuis Barreinrinhas, Atins ou Santo Amaro ?

Barreirinhas

Barreirinhas est le point d’entrée de la majorité des touristes venant découvrir les Lençois… et pour cause, la plupart des agences d’excursion s’y trouvent. Qui plus est, c’est le village le plus accessible par la route depuis São Luis ou Jericoacoara: bref, tu l’auras compris, c’est très certainement là que tu atterriras en premier lieu. 

• Les +  le village est accessible, on peut facilement négocier le prix de son excursion du fait de toutes les agences. Proximité avec le parc des Lençois.

• Les – qui dit accessibilité, dit aussi beaucoup plus de touristes… et parfois des prix qui montent pour les restos, hôtels/hostels ou même excursions. Bref, si tu n’aimes pas la foule, ne t’attardes pas ici. 

Jeep lençois maranhenses

Atins

Un petit village de pêcheurs, plus galère d’accès, mais qui vaut vraiment la peine. On accède à Atins  par bateau (ce qui était mon cas, en empruntant le Rio Preguiça), et la traversée vaut le coup pour la végétation luxuriante (et la plénitude du lieu, qu’on se le dise). 
Totalement coupés du monde (ou presque), on retrouve à Atins bien moins de touristes qu’à Barreirinhas, à peine quelques pousadas. C’est par contre un spot de kitesurf populaire, vu le nombre de personnes qui en faisaient quand j’y étais ! J’ai adoré ce coin de sable à l’écart des grands spots touristiques. 

• Les +  le calme, et surtout l’authenticité du lieu. Franchement, record à battre, parce que niveau zenitude on est sur un 10/10.

• Les –  ce n’est pas le lieu le plus facile d’accès: si tu es chargé comme un boeuf, je te conseille de laisser tes affaires en consigne à Barreirinhas et de ne prendre avec toi qu’un petit sac ! 


Santo Amaro

Ce dernier village est vraiment encore méconnu des touristes (et ce n’est pas pour me déplaire, haha !). Situé tout au nord-ouest du parc national des Lençois, Santo Amaro est une bonne dernière étape si tu repars ensuite vers São Luis.
Tout comme le village d’Atins, Santo Amaro est minuscule, pas touristique pour un sou, et difficile d’accès: on y arrive en Jeep, qui d’ailleurs devra traverser deux-trois cours d’eau (de quoi te faire quelques films d’horreur le temps de la traversée, mais bon, les locaux sont habitués).
J’ai d’ailleurs trouvé Santo Amaro encore plus local qu’Atins: on se retrouve ici entre sables et cours d’eau, à prendre le bateau-bus pour aller dans un restaurant local manger du poisson grillé

• Les +  village plus éloigné, à proximité d’une partie du parc moins fréquentée. Calme garanti ! 

• Les –  mieux vaut avoir prévu en avance comment se rendre dans le parc, et par quels moyens…


Sur place: à voir, à faire, à découvrir

C’est un peu compliqué de te dire ce qu’il y a à visiter dans le parc national des Lençois… vu qu’il y a littéralement du sable, de l’eau… du sable, et encore de l’eau
Mais comme tu dois t’en douter, il y a mille et une manières de découvrir ce parc. Je te propose donc d’en découvrir quelques unes, qui pourront sûrement te donner des idées ! 

• Un trek de 3 jours et 2 nuits. Tu parcoures le parc national le jour, à pied, et tu passes la nuit dans une des oasis (où habitent encore certaines communautés !). Là, tu a la garantie de voir les Lençois en long, en large et en travers, et en prime avec des luminosités différents ! 

• Admirer le coucher de soleil sur une lagune. C’est ce que j’ai préféré faire pendant les 3 jours passés dans le parc: la luminosité est magique, sans parler du reflet du soleil qui se couche dans les lagunes. 

Une balade à cheval. Si tu es adepte de balades à cheval, c’est une autre manière de découvrir les dunes et les lagunes. 

Se baigner dans les lagunes. Vu la température qu’il peut parfois faire dans le parc, tu ne seras pas mécontent de piquer une tête. Fais juste attention à utiliser une crème solaire non-polluante avant de te baigner 😉 

Déjeuner dans une oasis. Manger un plat bien frais avec la vue sur les dunes, je te le dis: ça n’a pas de prix. 

Partir en balade d’Atins à Barreirinhas. Avec environ 15 kilomètres entre les deux villages, c’est l’occasion d’une belle randonnée dans le parc sur la journée ! 

 

Bien préparer sa visite des Lençois

Je te conseille vraiment de partir avec un sac à dos sur toi et de bien le préparer avant de commencer ta visite du parc: cela peut sembler injustifié, mais le soleil tape très fort, et même après 8 mois au Brésil, ça m’a fait un choc !
Voici donc ce que je te conseille de prendre avec toi:

une serviette pour tes baignades dans les lagunes,
– un maillot de bain,
– de la crème solaire (essaye d’en prendre une non-polluante !),
– une bouteille d’eau, ou encore mieux, une gourde (filtrante ou non), que tu pourras remplir dans les lagunes (oui, l’eau y est potable !),
une pochette étanche/résistante pour protéger tes appareils du sable et de l’eau (pas indispensable, mais je te la conseille car c’est bien utile), 

– une casquette ou un chapeau,
– des tongs. Le sable est vraiment chaud par moments ! 

Après bien sûr, n’oublie pas de quoi prendre des photos et/ou des vidéos, ça serait dommage de ne pas repartir avec quelques souvenirs ! 


Combien coûte la visite des Lençois ?

La plupart des agences, qu’elles soient à Barrerinhas ou à São Luis, proposent des circuits de 2 jours/1 nuit. Dépendamment de la saison, de l’agence et aussi de ton pouvoir de négociation, le prix peut varier entre 130 et 200 € par personne
Bien entendu, cela chiffre beaucoup plus dès qu’on décide de prendre un tour privatif… 

Si tu arrives en dernière minute à Barreinrinhas, les prix seront considérablement gonflés: il vaut donc mieux s’y prendre un peu en avance si tu veux faire rentrer le tout dans ton budget !
Quelques conseils pour visiter au meilleur prix:

  • Se renseigner avant d’arriver sur les prix des excursions en ligne. Pourquoi pas, demander à d’autres voyageurs quel prix ils ont payé après négociation.
  • Ne pas hésiter à trouver d’autres personnes partantes pour partager une Jeep. Plus on est, mieux on négocie 😉
  • Idéalement, traiter avec des agences de São Luis, qui ne gonfleront pas les prix comme celles de Barreirinhas qui vous mettent au pied du mur. Certaines agences à Jericoacoara proposent aussi des tours, mais elles sont plus rares.
  • Être flexible sur ses dates à 1/2 jours. 

Je sais qu’il est de plus en plus commun de partir s’aventurer seul dans le parc, sans guide. Ce n’était pas mon cas, donc je ne pourrais pas te le recommander ou non ! Mais assure-toi d’être bien préparé, de prévenir de ton projet, et surtout d’avoir avec toi un GPS hors-ligne: autant te dire que toutes les dunes se ressemblent, il est facile de se perdre

 


Les Lençois Maranhenses m’ont transportée vraiment hors du temps pendant mes 3 jours de visite. La lumière, le sable fin, les lagunes d’un bleu limpide… Ça m’en a mis plein les yeux ! 

Et toi, tu aimerais y aller ?

Laisser un commentaire