post

L’essentiel de la Havane

La Havane est une ville très contrastée, que j’ai adoré par certains aspects, et par d’autres… Un peu moins. Quand bien même, j’en garde un très bon souvenir !

Comment arriver à la Havane ?

Depuis l’Europe, en avion bien sûr ! Un trajet dure entre 8 et 9h, avec des liaisons quasi quotidiennes. Habitant au Canada, je suis partie de Montréal. Entre février et avril, les compagnies Sunwing, West Jet et Air Canada bradent littéralement leurs prix pour les vols vers l’Amérique Centrale: les canadiens en ont assez du froid, donc ils partent tous aux Caraïbes 😉 La plupart optent pour des formules tout compris à 500 $, mais j’ai préféré être libre de mes mouvements et prendre un vol sec.

Avec Air Canada, j’ai donc payé 360 € aller-retour taxes incluses. En bref, un super bon deal !

Depuis le reste de Cuba, les bus effectuent des liaisons quotidiennes jusqu’à Cuba. Néanmoins, pensez toujours à vérifier le prix pour un taxi partagé, qui peut s’avérer plus rapide et moins cher que le bus (voir cet article pour les exemples de prix). Voici donc les prix en CUC pour les voyages en bus en février 2015 😉

Que visiter à la Havane ?

Au niveau des musées, il n’y a rien de véritablement intéressant selon moi. J’ai quand même visité le Musée de la Révolution, qui retrace l’histoire de la révolution avec Che Guevara. L’entrée est de 8 CUC: avant elle était de 6 CUC mais il était impossible de prendre des photos, sauf si on mettait 2 CUC de plus. Maintenant, c’est direct intégré dans le prix.

Franchement, le musée n’a pas tant d’intérêt que ça. On a l’impression que certaines pièces ne sont pas terminées, le musée n’est pas très interactif, même si on apprend quand même quelque chose !

 

Pour faire une balade sympa, le bord de mer est incontournable. En effet, le Malecon s’étend sur 8km le long de la mer et on passe devant les différents quartiers de la Havane: le Vedado, Centro Habana, la Habana Vieja. Attention aux vagues, il n’est pas rare de s’en prendre une en plein figure…

Sympa, non ? 🙂


Je voulais vraiment visiter le Capitole, mais EVIDEMMENT il était en travaux quand j’étais à la Havane… Bon… L’architecture est jolie mais c’est un peu dommage !
Ensuite, le quartier qui s’étend autour du Capitole est vraiment sympa et très animé. A 200m du Capitole se trouve le Parque Central, qui ne ressemble pas vraiment à un parc mais plutôt à une place avec des arbres. C’est là que tous les cubains se retrouvent pour parler base-ball, et vous trouverez aussi tous les gentils rabatteurs qui se feront un plaisir d’essayer de vous arnaquer 🙂 Le Parque Central est assez sympa, c’est un endroit plus que local !

Pas très loin du Parque Central, se trouve la calle Obispo, qui est assez connue pour son ambiance festive en fin d’après-midi. On y trouve plein de restos et de bars sympas, avec des groupes qui viennent chanter de la musique cubaine, en somme le gros cliché mais parfois c’est ce qu’on recherche 😉
Mais la rue devient plus intéressante au niveau de la Habana Vieja, c’est-à-dire en s’éloignant du Capitole et du Parque Central. Les restaurants sont plus authentiques, on retrouve vraiment le vrai côté cubain, et moins touristique.

En parlant de la Habana Vieja, c’est définitivement le quartier que j’ai préféré à la Havane. C’est déjà le plus authentique, et qui contrairement à ce qu’on pourrait penser, il ne fait pas si touristique que ça ! Enfin si il y a forcément des touristes, mais le quartier a vraiment gardé son charme, la plupart des rues sont piétonnes avec des vieilles pierres d’époque. J’ai adoré la Plaza Vieja, avec ses vieux bâtiments et ses couleurs ! La Habana Vieja regorge de petites places, avec toujours des panneaux informatifs pour vous expliquer l’histoire de l’endroit.

Le mieux à la Havane reste donc de se balader. C’est vraiment le meilleur moyen de découvrir la ville et ses habitants.

Où manger ou boire un verre ?

Mis à part le bar La Pergola qui se situe Calle Obispo et qui a une ambiance de petit patio, je n’ai pas vraiment d’adresse spécifique. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les bars et restaurants les moins chers que j’ai pu trouver étaient à la Habana Vieja: 1,25 CUC la bière contre 2 CUC dans Centro Habana !

Si vous désirez manger local, alors n’allez pas vers les stands de rue: vous n’y trouverez que des hamburgers et des pizzas, même si c’est bien sûr le meilleur moyen de manger pour pas cher (environ 1 € le repas dans la rue).

Vous ne savez pas ce qu’on mange à Cuba ? Alors allez voir mon article sur la nourriture cubaine ICI 🙂

Le top 3

  • Le quartier calme de la Habana Vieja
  • Les différentes architectures le long du Malecon
  • Les vieilles voitures américaines des années 1950

 

post

Budget, conseils et bonnes adresses pour un voyage à Cuba

On ne revient jamais vraiment d’un voyage à Cuba. Pays coincé dans le temps, entre 30 et 40 ans en arrière, on ne peut être que dépaysé en arrivant sur l’île. Pourtant, la vie sur place coûte plus cher que ce qu’on pourrait s’imaginer de ce pays où de vieilles américaines roulent encore…

A Cuba, il existe un système à deux monnaies :
le CUC (peso convertible), qui est la monnaie utilisée par les touristes et pour les produits de la vie courante,
le peso cubain (moneda nacional), qui est utilisée surtout par les cubains.
En février 2015, 1 CUC=24 MN. Le salaire moyen d’un cubain est entre 20 et 25 CUC par mois.

Le taux de change du CUC est assez fluctuant, mais tourne en général autour de 1 CUC=0,80 €.

BUDGET

Transport

C’est à coup sûr le poste de budget le plus important lors d’un voyage à Cuba. Pour de longs trajets, il vaut parfois mieux privilégier le taxi partagé que le bus, qui est bien plus rapide et parfois moins cher !

– Bus Viazul La Havane- Viñales : 12 CUC (8,64 €) (+ 6 CUC de taxi pour se rendre à la station de bus depuis le Parque Central).
– Taxi partagé La Havane- Viñales : 15 CUC (12 €) (et on vient vous chercher devant votre casa !).
– Taxi partagé La Havane- Varadero : 15 CUC (12 €)
– Bus Viazul La Havane-Varadero : 10 CUC (7,2 €) (la même histoire, il faut compter le prix du taxi pour se rendre à son logement ensuite).
– Un ticket de bus local à la Havane : 1 MN (0,033 €)

 

Logement

Le meilleur moyen de se loger à Cuba reste les casas particulares, qui sont des chambres louées par l’habitant.

– Une chambre double dans une casa particular à la Havane : 25 CUC (20€)
– Une chambre double dans une casa particular à la Havane (prix internet) : 20 CUC (16 €)
– Une chambre double dans une casa particular à Viñales : 15-20 CUC (12-16 €)

 

Nourriture et boissons

Le prix peut varier du tout au tout en fonction de la région et du type de restaurant. Forcément à la Havane, il faut s’attendre à payer un peu plus qu’en province.

– Une bière Cristal ou Bucanero à La Havane : 1,50 CUC (1,2 €)
– Une assiette de poulet grillé à la Havane : 5 CUC (4€)
– Un mojito : 3 CUC (2,4 €)
– Un dîner dans une casa particular: 10 CUC (8 €)
– Un petit-déjeuner dans une casa particular : 5 CUC (4 €)
– Un sandwich dans un stand de rue : 1 CUC (23 MN=0,8 €)

 

Sorties, activités et extras

Pour les activités et comme partout, il faut toujours comparer les prix. A la Havane, mis à part les musées, vous n’aurez pas vraiment à dépenser niveau activités.

– Une entrée au Museo de la Revolucion à la Havane : 8 CUC (6,4 €)
– Une balade à cheval de 2 heures dans la vallée de Viñales : 10 CUC (8 €)
– Une entrée dans las Cuevas de Santo Tomas dans la vallée de Viñales : 10 CUC (8 €)
– Une boîte de rangement à cigares dans une boutique souvenir : entre 5 et 15 CUC (4-12 €)

Du coup, pour une semaine de voyage à Cuba, voilà ce que donne un budget… Une grande partie est allouée au budget, parce que le premier soir et comme tout bon touriste qui se respecte, j’ai eu l’immense honneur de me faire bien arnaquer et de payer un resto 55 CUC à deux, ô joie !
Cuba n’est donc pas un pays si économique que ça pour un voyageur petit budget.

Voici le budget par jour par catégorie:
Transport: 9,94 €/jour
Nourriture: 17,14 €/jour
Logement: 11,57 €/jour
Sorties et activités: 3,42 €/jour
Extras:
2,28 €/jour

BILAN ET CONSEILS

● Il existe deux types de cubains : les cubains sociables qui sont toujours enclins à parler aux touristes, et ceux qui viendront avec l’idée en tête de vous vendre quelque chose, ou tout bonnement de vous arnaquer. Si un cubain vous propose d’aller boire un verre, assurez-vous d’abord que vous ne devrez pas lui payer son verre (expérience vécue !).

● Si possible, payez en moneda nacional (MN) : les prix sont toujours plus bas dans cette monnaie et vous économiserez un peu.

Les cubains ne sont pas des gens qui négocient, sauf pour les taxis : n’hésitez pas à baisser le prix et à partir si besoin, car ils ont tendance à bien gonfler la note, et parfois plus qu’en Asie !

● Au lieu des bus, privilégiez les taxis partagés, qui vous reviendront moins cher.

● Si vous voulez manger pour très peu cher, allez dans les stands de rue et évitez les restaurants en général : attention par contre, vous ne mangerez pas forcément local mais plutôt pizza/hamburger.

Toujours demander l’info à deux personnes différentes ! On se rend vite compte que les cubains arrangent souvent la vérité à leur sauce : le taxi ne peut pas venir je vous emmène, mes cigares sont meilleurs que les siens, et tutti quanti.

 

Je garde plutôt un bon souvenir de Cuba : les cubains sont très accueillants, et rien de mieux pour connaître la vie et la culture locale que de loger quelques jours dans une casa particular. Mais j’ai aussi un souvenir un peu plus mitigé, de toutes ces fois où j’ai failli me faire arnaquer : quand on est touriste ça semble logique, mis à Cuba plus qu’ailleurs, le touriste européen est considéré comme une véritable vache à lait, tellement que ça saute aux yeux !
Tout est sujet à arnaquer le touriste lambda, et quand on ose essayer de négocier, on peut parfois se prendre un regard qui n’est pas des plus sympathiques… Il faut tenir bon et on obtient généralement gain de cause. Mais bon, un peu éreintant !

 

BONNES ADRESSES

La Havane

Casa particular Cary y Lazaro, 403 calle San Raphael, entre les rues Manrique et Campanario. Chambre et salle de bain propres, la nourriture est à tomber par terre, Cary est une vraie mama cubaine qui s’occupe de ses clients comme de ses fils, toujours là pour donner un bon conseil et toujours souriante. Et pour ce qui est des conseils en matière de cigare, Lazaro se fera un plaisir de vous parler 😉 Pour commencer un voyage à Cuba, il n’y a pas mieux.

Bar la Pergola, calle Obispo. Un petit bar qui ne paye pas de mine, mais où le cadre est bien plus sympa que dans les bars voisins : on a plus l’impression d’être sur la terrasse au fond du jardin, avec un orchestre cubain qui vient jouer en début de soirée.

 

Viñales

Villa El Isleño, km 25, à l’entrée de Viñales. Le cadre de cette casa particular est magnifique, avec un patio pour dîner et la vue sur les champs de tabac et les mogotes du parc national de Viñales. Bon par contre, la gérante est un peu (trop) commerciale, et n’hésitera pas à vous demander de la recommander auprès du LP ou du Routard. Un peu fatigant après 3 jours là-bas.

Restaurant de la Casa de Don Tomas, calle Salvador Cisneros. C’était un peu le crash test du Lonely Planet, car vivement recommandé par ce guide. Et bien pas déçue du tout : les prix sont parfois plus bas que dans d’autres restaurants de la ville, le service est rapide et mon dieu que c’est bon !


Sites Internet

 

My Casa Particular: ce site permet de réserver une chambre dans une casa particular, ce qui est bien pratique dans un pays où l’utilisation d’Internet est peu répandue voire inexistante ! Le site est très efficace et fiable, approuvé pour la réservation de deux casas sur 3.
Pour la troisième casa, il s’est avéré que la casa en question n’était pas vraiment localisée à l’endroit annoncé par le site… En gros, je me suis retrouvée à la limite d’un « bidonville »…