post

Étudier à l’étranger: oui, mais comment s’y prendre ?

Si tu as cliqué sur cet article, c’est que partir hors de France pour faire tes études (ou une partie) est une idée qui te plaît bien !
Étudier à l’étranger est aujourd’hui devenu de plus en plus répandu, et heureusement pour nous, de plus en plus facile ! Erasmus, accords bilatéraux, écoles de langues… Dans tout ce qui est proposé aujourd’hui sur le marché des études à l’étranger, chacun devrait pouvoir y trouver son compte !

D’ailleurs, si tu hésites encore à partir étudier un p’tit bout de temps dans un autre pays, je te conseille de regarder mon #TOP10 des raisons de partir !

 Mais pourtant, ce n’est pas toujours facile de savoir ou commencer: entre démarches administratives, délais, équivalences de diplôme ou encore langues d’apprentissage, tu te retrouve vite noyé sous une pile d’infos.

BREF, éclaircissons tout ça !


TROUVER ET DÉFINIR SON PROJET

A mes yeux, c’est bien la partie la plus importante: un projet mal défini, mal préparé, t’amènera à 90 % à une mauvaise expérience à l’étranger (ou en tout cas mitigée), et crois-moi, ça arrive !
Si certains savent dès le début ce qu’ils veulent faire et dans quel pays ils souhaitent partir, bah… C’est pas le cas de tout le monde !
L’important est tout d’abord de se poser les bonnes questions:

Pourquoi j’ai envie de partir ?
Si tu veux partir pour découvrir une autre culture, améliorer ton niveau dans une langue étrangère, découvrir de nouvelles manières d’apprendre, BINGO !

Est-ce que j’ai une opportunité d’études à l’étranger en ce moment ?
> Oui: si tu es dans un programme te permettant de faire un échange universitaire, si tu es en phase de postuler pour un programme d’études, si tu veux reprendre tes études !

> Non: si tu as fini tes études par exemple. Mais ne t’inquiètes pas, il existe toujours des possibilités pour étudier !

Est-ce que j’ai déjà une idée de ce que je veux apprendre-faire sur place ?
Apprendre une langue spécifique, obtenir un double-diplôme ou encore découvrir une culture qu’on ne connaît pas du tout: définis un peu plus tes envies !

Est-ce que j’ai déjà un certain pays en tête ?
C’est très souvent comme ça que ça commence ! Moi, j’avais l’idée de partir étudier au Canada depuis bien longtemps.

Pendant mon échange universitaire, au Canada !


Une fois que tu as les réponses à ces questions, cela va réduire considérablement le champ des opportunités qui te conviennent. Et du coup, c’est ce qui nous amène au deuxième point !


EXPLORER LES DIFFÉRENTES OPPORTUNITÉS

Si tu penses que la seule solution pour partir étudier à l’étranger est de postuler dans une université étrangère, et bien tu es loin du compte !
Voici plusieurs possibilités qui te permettront de partir étudier dans le pays de ton choix, pour une durée plus ou moins longue:

Postuler directement dans une université étrangère.

Participer à un programme d’échange universitaire: il existe aussi bien ERAMUS+ pour l’Europe que le MICEFA pour les Etats-Unis/Canada, CRÉPUQ pour le Québec, STUDY ABROAD pour de nombreuses universités anglo-saxonnes (Irlande, Angleterre, Australie, etc), ou encore des accords-bilatéraux signés entre deux universités.  Il se peut même que ton école ait un campus à l’étranger:renseigne-toi directement auprès de ton école/université sur les opportunités d’échange !

Partir dans un école de langues: les écoles de langues sont NOMBREUSES, et te permettent de partir pendant quelques mois voire un an dans le pays de ton choix pour apprendre la langue. Il existe des organismes comme EF ou ESL, mais regarde également les centre de langues des universités.

Partir en échange au lycée: si tu n’es pas encore en études supérieures, tu as la possibilité de partir un an étudier dans un lycée étranger. Tu peux ici lire l’histoire de Pauline, qui a passé un an dans un lycée américain !

S’inscrire en étudiant libre: rien de plus facile que de s’inscrire en étudiant libre dans une université étrangère pour suivre quelques cours et découvrir la culture. Attention, être étudiant libre ne donne droit à aucun diplôme !

Pauline a étudié pendant un an dans un lycée américain, dans l’Utah.

 

AVANT DE DÉMARRER SON PROJET: LES FINANCES

Ça y est, tu sais où tu voudrais étudier et dans quel contexte. Maintenant, il ne reste plus qu’à se lancer !

Ok, c’est plus compliqué que ça, je te l’accorde.

Oui, il est temps de démarrer ton projet, mais avant de te lancer dans des inscriptions et démarches de visa en tous genres, je te conseille de te pencher sur une question cruciale avant de partir.

L’ARGENT.

Ah bah oui hein, ça serait trop facile sinon… étudier à l’étranger peut aller du simple au double dépendamment du programme et du pays. Renseigne-toi sur les potentiels accords universitaires ou bilatéraux, les bourses aussi !

Voici quelques exemples d’accords et de possibilités pour alléger les frais:
accords bilatéraux: exemption des frais de scolarité de l’université d’accueil.
Erasmus+: exemption des frais de scolarité de l’université d’accueil.
bourses départementales et régionales: beaucoup plus répandues que ce qu’on veut bien croire ! Renseigne-toi sur le site de ton département ou de ta région.
bourses Erasmus+: celles-ci sont de plus en plus nombreuses, donc si tu souhaites partir en Erasmus ça vaut le coup de jeter un oeil !
bourses du Conseil de l’Europe: peu connues encore, celles-ci se font sur critères sociaux.
aide à la mobilité internationale: d’environ 300 euros par mois, cette aide est à demander au service International de ton université/ton école.
bourse Fullbright: bourse dans le cadre du programme MICEFA aux Etats-Unis. Vu le niveau de vie, ça vaut très certainement le coût !

N’oublie pas également qu’étudier à l’étranger ne se résume pas à payer ses frais de scolarité. Avant d’entreprendre toute démarche, n’hésite pas à établir un budget prévisionnel te permettant d’anticiper certains coûts: inscription, visas, billets d’avion, logement, transport, téléphone,etc…
Pour avoir une idée du prix à débourser, n’hésite pas à demander conseil sur les groupe Facebook des français de l’étranger !

 

DÉMARRER SON PROJET: INSCRIPTION ET PRISE D’INFORMATIONS

La collecte d’infos ou l’inscription constitue la première étape de ton projet à l’étranger. C’est l’heure de faire des recherches en tout genre, de rassembler des papiers, de postuler !

Mais quand s’y prendre ?

Si tu pars dans le cadre d’un échange, ton université/école devrait normalement te transmettre toutes les dates limites et les papiers nécessaires (je dis bien NORMALEMENT hein… Souvent, c’est quand même toi qui partira à la pêche à l’info hahaha #Vécu).
Pour tout autre projet, le plus tôt sera le mieux ! Oui, facile à dire. Garde en tête que généralement, le processus est long et qu’il faudra être patient. Par exemple, quand je suis partie faire mes études au Canada j’ai dû postuler en Janvier pour une rentrée en Septembre: 9 mois avant !

Anticiper suffisamment tôt te permettra également de rassembler de nombreux papiers nécessaires à la constitution de ton dossier: qu’il s’agisse de relevés de notes certifiés conformes, d’un extrait d’acte de naissance ou de casier judiciaire (ne te fous pas de moi, j’ai déjà dû en fournir un !), ou d’être à jour sur ses vaccins (certains pays demandant une visite médicale par un médecin approuvé).
Le visa déterminera souvent ta date de départ: donc si tu souhaites partir à un moment spécifique, renseigne-toi sur les délais d’octroi des visas du pays dans lequel tu veux partir.

Anne-Sophie et Lisa pendant leur échange à Sydney, en Australie


PRÉPARER SON DÉPART

Cette période de préparation est longue et honnêtement, cela va te donner envie de vomir du papier jusqu’à la fin de tes jours: en gros, si tu n’aimes pas les procédures administratives, je te souhaite bonne chance. Au fil de mes études, j’ai toujours eu peur d’oublier de remplir une procédure, de faire migrer un dossier à un certain organisme, etc.

Voici donc une petite liste de choses auxquelles tu devrais peut-être penser en préparant ton départ à l’étranger (attention, dépendamment de ton projet, tout ne s’applique pas hein !):

validation de ton dossier auprès de l’université/l’école: reste-t-il des papiers à fournir comme une attestation de diplôme par exemple ?

visa: sous quelles conditions – quel prix – quels papiers – quelle date butoire ?

logement : qu’est ce qui est disponible sur place ? Possibilité de résidence étudiante ? Des bons plans ?

transport: dois-je demander une attestation de l’école pour obtenir une carte de transport ? Quels sont les prix des billets pour partir dans mon futur pays ?

assurance maladie – sécurité sociale :  au delà de 6 mois hors du territoire français, tu es radié de la Sécurité Sociale. Il faudra donc penser à souscrire à une assurance internationale ou à t’inscrire à la Caisse des Français de l’Étranger. Vérifie si une preuve d’assurance est requise, notamment pour les visas !
Certains pays demandent à ce que les étudiants souscrivent à leur système d’assurance santé. Vérifie quels papiers sont requis pour cette souscription !

régularisation de ta situation en France: faut-il fournir un papier à la fac attestant de ton échange ? Au lycée pour confirmer ton année d’échange à l’étranger ? A ton ancienne école pour le service alumni ?

langue: ai-je envie de prendre quelques cours avant mon départ pour me sentir plus à l’aise en arrivant ?

 

ET MAINTENANT ?

Si tu en es là, c’est que tu es déjà parti, ou sur le point de partir !
Il est difficile de détailler davantage les étapes à suivre pour partir étudier à l’étranger: tout dépendra de ton projet et de ta destination.

Mais une chose est sûre: si tu es certain(e) de ton projet, FONCE ! Étudier à l’étranger est une expérience incroyable et avec toutes les possibilités qui existent aujourd’hui, ce sera dommage de ne pas sauter le pas !

Encore un peu sceptique ? Alors voici encore quelques ressources pour te convaincre de franchir le cap.

Si tu hésites à partir faire un échange universitaire, alors tu peux suivre l’histoire de Gaël et Thomas en Corée du Sud, ou encore d’Anne-Sophie et Lisa en Australie !

Si tu souhaites partir étudier au Canada, que ce soit en échange ou directement pour un programme universitaire, alors je te laisse découvrir mes conseils ! Et tu peux aussi écouter ma playlist #CANADA101, où je te donne tous mes bons conseils pour étudier au Canada, monter son projet, et même pour t’installer une fois sur place !

 


Tu es encore au lycée mais tu veux déjà partir étudier ailleurs ? Alors je te laisse lire l’histoire de Pauline, qui a étudié un an dans un lycée de l’Utah, aux Etats-Unis !

Et toi, c’est quoi ton projet d’études à l’étranger ?