post

Budget, conseils et bonnes adresses pour un voyage en Bolivie

La Bolivie était un pays qui ne venait pas nécessairement en premier dans la liste des pays que je voulais visiter en Amérique du Sud: honnêtement, le Pérou ou encore l’Equateur me venaient plus rapidement en tête ! 
Je suis partie en Bolivie par un coup du hasard: les billets d’avion depuis le Brésil étant moins chers, j’ai décidé d’atterrir à Santa Cruz de la Sierra pour commencer mon voyage ! Je ne regrette pas d’être venue en tout cas: j’ai découvert un pays magnifique

Dans cet article, j’utilise le taux de change en vigueur en novembre 2018: 1 € = 7,89 BOB


BUDGET

Transports

Les transports sont relativement peu chers en Bolivie: cela vaut vraiment le coup, surtout en ce qui concerne les bus de nuit, qui coûtent à peine plus chers qu’une nuit en auberge ! Je te conseille cependant de bien faire attention aux compagnies de bus que tu choisis de prendre, et bien sûr de faire attention à tes affaires de manière générale: il vaut mieux payer un peu plus cher que de se retrouver dans un bus pourri et de flipper pendant tout le trajet. 

– Taxi aéroport – centre-ville de Santa Cruz: 80 BOB (10,13 €)
– Taxi dans le centre de La Paz: 15-20 BOB (1,90-2,53 €)
– Navette aéroport – centre-ville de La Paz: 4 BOB (0,50 €)
– Ticket simple téléphérique La Paz : 3 BOB (0,38 €)
– Train Oruro – Uyuni: 60 BOB (7,60 €)
– Bus de nuit Potosi – La Paz: 90 BOB (11,40 €)


Logement

J’ai trouvé qu’il y avait peu de différence de prix d’une ville à l’autre en ce qui concerne les logements: on s’en tire en moyenne pour 15-18 € pour une chambre double, et entre 7 et 9 € pour un lit en dortoir, ce qui me semble pas mal raisonnable. N’hésite pas à vérifier le matelas et les draps (pour éviter les punaises de lit) et à demander du papier toilette à la réception (oui, souvent, il n’y en a pas…).

– Une nuit en chambre double en hôtel à Santa Cruz de la Sierra: 174 BOB (22,20 €)
– Une nuit en chambre double dans une auberge de jeunesse à La Paz: 240 BOB (30,70 €)
– Une nuit en chambre double en auberge de jeunesse à Oruro: 140 BOB (17,90 €)
– Une nuit en dortoir en auberge de jeunesse: 60 BOB (7,67 €)

 

Nourriture et boissons

La nourriture et les boissons, voilà un sujet où le prix peut aller du simple au double ! Mais c’est également là que tu vas pouvoir réaliser de belles économies. Les petits restaurants locaux proposent des plats bieeeen garnis pour à peine plus d’un euro, et un plat à deux sera parfois plus que suffisant. Bien sûr, tu peux aussi te faire plaisir parfois dans des restaurants un peu plus chers, sans pour autant demander un crédit à la consommation. 

– Un plat dans un restaurant local: 10 BOB (1,27 €)
– Une bouteille d’eau 500 ml: 4 BOB (0,51 €)
– Une bière Paceña ou Huari: 20 BOB (2,55 €)
– Une bouteille d’eau 2L: 8 BOB (1,02 €)
– Un dîner pour deux personnes dans un restaurant plus « chic »: 100 BOB (12,8 €)
– Un jus et une salade de fruits dans un marché local: 9 BOB (1,15 €)

 

Sorties, activités et extras

Les activités en Bolivie, et plus spécialement les excursions peuvent vraiment crever un peu ton budget si celui-ci est serré: le Salar de Uyuni ou encore les parcs nationaux te reviendront plus cher que le reste du pays ! Cependant, tu as toujours la possibilité de négocier, donc n’hésite pas à le faire, sans pour autant sacrifier la « qualité » de l’excursion proposée. 

– Un ticket pour le Mirador de la cathédrale à Santa Cruz de la Sierra: 3 BOB (0,38 €)
– Une entrée au Jardin Botanique de Santa Cruz de la Sierra: 10 BOB (1,28 €)
– Une excursion 2 jours/1 nuit dans le Salar de Uyuni: 450 BOB (57,5 €)
– Une entrée au Mirador de la Compagnie de Jésus à Potosi: 10 BOB (1,28 €)
– Une entrée à Isla del Sol ou Isla de la Luna: 10 BOB (1,28 €)
– Une excursion à Isla del Sol et Isla de la Luna: 35 BOB (4,48 €)


MON BUDGET POUR DEUX SEMAINES EN BOLIVIE

Pour mon voyage de deux semaines en Bolivie, je n’avais pas de budget spécifique en amont: je te dirais que mon budget est plutôt dans la moyenne, avec parfois des dépenses très restreintes, et d’autres moment où je me suis fait plus plaisir (ou arnaquer parfois)…

Bref, il ne s’agit que d’un exemple de budget, sache qu’il est possible de voyager avec moins que ça en Bolivie ! 

Pour un peu plus de détails sur ce budget, j’ai dépensé en moyenne 31,5 € par jour pendant mon voyage de deux semaines en Bolivie. Je te précise aussi que je n’ai pas compté mon billet d’avion pour venir en Bolivie, que j’avais payé bien 6 mois en avance ! 

Comme tu le vois, niveau nourriture, je me suis bien lâchée… Comme dit plus haut, tu peux vraiment économiser sur ce poste de dépenses ! Personnellement, j’ai choisi de me faire plaisir sur ce poste-là, car je trouvais le pays vraiment pas cher. 

Voilà pour mon budget ! Si tu as des questions dessus, tu peux me les poser en commentaires. Je suis un livre ouvert 😉 

BILAN ET CONSEILS

  • Négocier, négocier, et toujours négocier. c’est un vrai sport en Bolivie ! N’hésite pas à te renseigner en amont sur les prix, à comparer les différents tarifs. 
  • Renseigne-toi en amont sur les compagnies de bus à prendre. La Bolivie est malheureusement réputée pour ses accidents de bus, ses chauffeurs pas très consciencieux et parfois bourrés… Mieux vaut faire sa propre enquête sur la réputation des compagnies avant d’acheter son billet pour sa prochaine étape. 
  • Garde toujours de la petite monnaie sur toi: elle te servira à payer ton déjeuner dans les petits restaurants, ou à payer la facture « Uso de Terminal » en sortant du terminal de bus !
  • N’hésite pas à emprunter les taxis colectivos: ils te reviendront parfois 80 % moins chers que les taxis privés !
  • Retire de l’argent dès que tu en as l’occasion: les distributeurs en Bolivie fonctionnent un peu quand ils le veulent, et les paiements par carte sont rarement acceptés ! 


BONNES ADRESSES


Santa Cruz de la Sierra

Residencial Ikandire, Calle Sucre 51. Un hôtel/B&B assez sympa, en plein centre de Santa Cruz. Les chambres sont propres et spacieuses, et les espaces communs plein de verdure. C’est sympa !
> Réserve ici avec mon lien de parrainage Booking pour avoir une réduction 🙂 

Casa Melchor Pinto, Calle Sucre 50. Un petit café avec des prix plus chers que la moyenne en Bolivie, mais que je te conseille vraiment pour son patio super sympa et surtout très calme ! 

YVYPY Skybar, Plaza Principal. Un rooftop qui donne sur la place principale, bref, le genre de terrasse que j’adore pour boire un verre ! 

Lorca Café, Calle Sucre 8. Un restaurant plus qu’un café, avec parfois une scène live. La nourriture est bonne, mais atention: les plats sont énormes ! 


La Paz

Brew Adventure Hostel, Avenida Montes Nº 503 – 533. Cet hostel est vraiment génial: beaucoup d’activités organisées, des chambres et dortoirs confort, et aussi une terrasse avec une vue imprenable sur La Paz. En prime, il est plutôt bien situé !
> Réserve ici avec mon lien de parrainage Booking pour avoir une réduction 🙂

FenomenoCalle Murillo 826. Sur cette petite terrasse, on retrouve 3 ou 4 restos différents: les burgers du Fenomeno en font partie ! L’ambiance y est vraiment sympa, et la nourriture est bonne. Le prix n’est pas des moins chers, mais vraiment pas excessif non plus. 

Luna’s Coffee RestaurantSagarnaga 289. Un restaurant plus typique bolivien que celui cité au-dessus (même s’il reste un peu touristique). La nourriture est autant bolivienne qu’occidentale et bonne, et le service est rapide. 


Oruro

Hostel GracielaCalle Herrera entre y 6 de Agosto y Bacovick, 9999. Les chambres ne sont pas extraordinaires, mais sont propres. Le petit-déj est mieux que la plupart de ceux proposés en Bolivie, dans une salle plutôt sympa !
> Réserve ici avec mon lien de parrainage Booking pour avoir une réduction 🙂


Uyuni

KW Hôtel, Avenida Potosí entre Santa Cruz y Colombia. Un hôtel plus cher que la moyenne, mais très confortable et propre. ATTENTION, il s’agit de l’hôtel, et non pas de l’hostel !
> Réserve ici avec mon lien de parrainage Booking pour avoir une réduction 🙂

Esmeralda ToursAv. Arce 7 | Entre Ferroviaria y Potosi. Une agence qui propose des tours de 1,2,3 ou 4 jours dans le Salar de Uyuni et le Sud-Lipez. Tout est très bien organisé et le chauffeur (Raymundo) a été d’une gentillesses incroyable (en plus d’être très consciencieux). N’hésitez pas quand même à négocier les prix ! 


Potosi

The Koala Den Backpackers Hostel, Calle Junin 56. Très certainement un de mes hostels préférés (pour ne pas dire MON hpstel préféré) en Bolivie). Personnel accueillant, chambres propres, avec des parties communes sympas. Et proche du centre ! 

Ko@la Café – Vegetarian Food, Calle Ayacucho No 5. Un restaurant qui ne paye pas de mine, mais qui propose un bon choix de plats végétariens et à un bon prix.

 

Et toi, tu es déjà parti(e) en Bolivie ? Quel était ton budget ?

post

Budget, conseils et bonnes adresses pour un voyage à Philadelphie

Philadelphie, j’en avais entendu des vertes et des pas mûres: sympa mais pas très touristique, plutôt pauvre, pas très accueillante. Au final, j’ai adoré cette ville, et niveau budget ça reste très abordable !

 

BUDGET

Transport

Je n’ai pas eu besoin de prendre les transports en commun à Philadelphie: en deux jours, j’avais visité la grande majorité de la ville, et le tout à pied (mais j’ai quand même cherché les prix, et je trouve ça raisonnable). Mais je suis partie de Montréal jusqu’à Philadelphie en bus, et avec les réductions de la carte ISIC, on s’en sort pour pas trop cher !

– Bus Greyhound Montréal-Philadelphie aller-retour : 120 $ (106 €)
– Ticket de métro: 2 $ (1,7 €)
– TransPass métro pour une semaine: 22 $ (19,3 €)

 

Logement

Comme dans toute ville américaine, l’hôtel n’était pas franchement adapté à mon budget de backpacker… Mais les auberges de jeunesse sont plus abordables à Philadelphie, et surtout bien placées.

– Une nuit dans un dortoir 8 personnes: 29 $ (25 €)
– Une nuit dans un dortoir 4 personnes: 33 $ (30 €)

 

Nourriture et boissons

C’est clairement le plus gros poste de dépenses que j’ai eu durant mon voyage à Philadelphie, mais pourtant ça ne s’est pas révélé si cher que ça. En plus, les portions aux Etats-Unis sont bien plus importantes qu’en Europe, sans pour autant que le prix soit doublé !

– Un cheesesteak: entre 5 et 7 $ (4-6 €)
– Un verre de vin dans un bar: entre 7 et 10 $ (6-8 €)
– Un burger dans un bon resto: de 13 à 18 $ (11,5-16 €)
– Un cocktail au Hard Rock Café: 9 $ (8 €)
– Un grand café à emporter: 3 $ (2 €)

 

Sorties, activités et extras

Il est vraiment facile de s’en sortir pour pas cher au niveau sorties et activités à Philadelphie, particulièrement si l’on est étudiant: on retrouve souvent des tarifs préférentiels pour les activités !

– Une entrée étudiante à la Fondation Barnes: gratuit, et 10 $ pour les expositions exclusives (8,8 €)
– Une entrée étudiante au Eastern State Penitentiary: 10 $ avec audioguide fournis (8,8 €)
– Une entrée au Independence Hall: gratuit.

Philadelphie est véritablement une ville qui se visite à pied, avec beaucoup de choses à voir qui ne nécessitent pas d’entrée ou de frais. Niveau shopping, les prix sont sensiblement les mêmes qu’en France, surtout avec le taux de change du moment (1 $ = 0,88 € en avril 2016).

La Fondation Barnes

 

BILAN ET CONSEILS

Philadelphie est une ville très agréable à vivre, mais il vaut mieux éviter Market Street autour du Reading Terminal Market en soirée et la nuit: déjà parce que c’est un peu glauque (il s’agit de l’une des rues principales du centre-ville mais le centre commercial de la rue est désaffecté…), et parce qu’on trouve souvent des personnes bourrées qui traînent ou dorment sur le trottoir.
Par contre, aller dîner sur Market Street du côté de Penn’s Landing, entre la 2ème et la 5ème rue, c’est vraiment agréable, on trouve plein de restaurants super sympas.

• Ne prenez pas le bus ou le métro, Philadelphie se visite à pied (j’y étais deux jours et j’ai parcouru presque toute la ville). A presque chaque coin de rue, on retrouve un plan de la ville indiquant où l’on se trouve et quels sont les musées/monuments/activités dans le coin. On trouve aussi bon nombre de panneaux historiques avec des anecdotes sur la ville de Philadelphie où les grandes personnalités qui y ont vécu.

• A goûter absolument: le cheesesteak, la spécialité locale. Il y en a pour 3 kilos de graisse, mais dieu que c’est bon.

• Ne vous faites pas arnaquer par les rabatteurs devant la statue de Rocky: ils proposeront de prendre la photo pour vous, et bien sûr vous demanderont de les payer ensuite… Et parfois, ils partent même avec votre appareil photo.

• N’hésitez pas à vous perdre: on sous-estime certains quartiers, qui sont pourtant super jolis et avec plein de restos sympas. Comme autour de Fairmount Avenue, par exemple.

Autour de Fairmount Avenue justement !

BONNES ADRESSES

Old City Philly House, 325 Cherry Street. Une auberge de jeunesse super sympa, à vrai dire on dirait plus une grande colocation qu’une véritable auberge (il n’y a que 3 ou 4 dortoirs en tout). Et en plus, une des moins chères sur HostelWorld. Tout est super propre, draps et serviettes fournis, la pièce commune est super conviviale et les employés au top (Chris et Omar !) (Ok, Chris m’a forcé à lui faire un big up dans cet article, j’avoue).

Site Web: www.oldcityphillyhouse.com.
Pour réserver sur Hostel World: ICI.

Campo’s Deli, 214 Market Street. Un petit restaurant qui ne paye pas de mine, mais qui a été recommandé par Chris de l’auberge de jeunesse. En arrivant au Campo’s Deli en disant qu’on loge au Old City Philly House, on a le droit à 10 % de remise ! Le cheesesteak est super bon mais hyper bourratif. Pas cher, et en plus propose des alternatives végé, vegan et sans gluten.

The Shops at Liberty Place, 1625 Chestnut Street. Un centre commercial sympa, et la rue Chestnut à ce niveau-là regorge de magasins.

Revolution House, 200 Market Street. Un restaurant sympa du côté de Penn’s Landing, avec une bonne ambiance et de la bonne bouffe. Le service est rapide, et il y a vraiment du choix ! Environ 20 $ le repas, ce qui reste encore raisonnable quand on a envie de bien manger.

Vango Lounge and Sky Bar, 116 South 18th Street. Un bar avec un rooftop pour boire un verre, avec vue sur les buildings de Philadelphie. Environ 7 $ le cocktail, l’ambiance est cool avec des soirées à thèmes (salsa par exemple). Y aller plutôt le weekend.

L’entrée du Old City Philly House

post

Budget, conseils et bonnes adresses pour un voyage à Cuba

On ne revient jamais vraiment d’un voyage à Cuba. Pays coincé dans le temps, entre 30 et 40 ans en arrière, on ne peut être que dépaysé en arrivant sur l’île. Pourtant, la vie sur place coûte plus cher que ce qu’on pourrait s’imaginer de ce pays où de vieilles américaines roulent encore…

A Cuba, il existe un système à deux monnaies :
le CUC (peso convertible), qui est la monnaie utilisée par les touristes et pour les produits de la vie courante,
le peso cubain (moneda nacional), qui est utilisée surtout par les cubains.
En février 2015, 1 CUC=24 MN. Le salaire moyen d’un cubain est entre 20 et 25 CUC par mois.

Le taux de change du CUC est assez fluctuant, mais tourne en général autour de 1 CUC=0,80 €.

BUDGET

Transport

C’est à coup sûr le poste de budget le plus important lors d’un voyage à Cuba. Pour de longs trajets, il vaut parfois mieux privilégier le taxi partagé que le bus, qui est bien plus rapide et parfois moins cher !

– Bus Viazul La Havane- Viñales : 12 CUC (8,64 €) (+ 6 CUC de taxi pour se rendre à la station de bus depuis le Parque Central).
– Taxi partagé La Havane- Viñales : 15 CUC (12 €) (et on vient vous chercher devant votre casa !).
– Taxi partagé La Havane- Varadero : 15 CUC (12 €)
– Bus Viazul La Havane-Varadero : 10 CUC (7,2 €) (la même histoire, il faut compter le prix du taxi pour se rendre à son logement ensuite).
– Un ticket de bus local à la Havane : 1 MN (0,033 €)

 

Logement

Le meilleur moyen de se loger à Cuba reste les casas particulares, qui sont des chambres louées par l’habitant.

– Une chambre double dans une casa particular à la Havane : 25 CUC (20€)
– Une chambre double dans une casa particular à la Havane (prix internet) : 20 CUC (16 €)
– Une chambre double dans une casa particular à Viñales : 15-20 CUC (12-16 €)

 

Nourriture et boissons

Le prix peut varier du tout au tout en fonction de la région et du type de restaurant. Forcément à la Havane, il faut s’attendre à payer un peu plus qu’en province.

– Une bière Cristal ou Bucanero à La Havane : 1,50 CUC (1,2 €)
– Une assiette de poulet grillé à la Havane : 5 CUC (4€)
– Un mojito : 3 CUC (2,4 €)
– Un dîner dans une casa particular: 10 CUC (8 €)
– Un petit-déjeuner dans une casa particular : 5 CUC (4 €)
– Un sandwich dans un stand de rue : 1 CUC (23 MN=0,8 €)

 

Sorties, activités et extras

Pour les activités et comme partout, il faut toujours comparer les prix. A la Havane, mis à part les musées, vous n’aurez pas vraiment à dépenser niveau activités.

– Une entrée au Museo de la Revolucion à la Havane : 8 CUC (6,4 €)
– Une balade à cheval de 2 heures dans la vallée de Viñales : 10 CUC (8 €)
– Une entrée dans las Cuevas de Santo Tomas dans la vallée de Viñales : 10 CUC (8 €)
– Une boîte de rangement à cigares dans une boutique souvenir : entre 5 et 15 CUC (4-12 €)

Du coup, pour une semaine de voyage à Cuba, voilà ce que donne un budget… Une grande partie est allouée au budget, parce que le premier soir et comme tout bon touriste qui se respecte, j’ai eu l’immense honneur de me faire bien arnaquer et de payer un resto 55 CUC à deux, ô joie !
Cuba n’est donc pas un pays si économique que ça pour un voyageur petit budget.

Voici le budget par jour par catégorie:
Transport: 9,94 €/jour
Nourriture: 17,14 €/jour
Logement: 11,57 €/jour
Sorties et activités: 3,42 €/jour
Extras:
2,28 €/jour

BILAN ET CONSEILS

● Il existe deux types de cubains : les cubains sociables qui sont toujours enclins à parler aux touristes, et ceux qui viendront avec l’idée en tête de vous vendre quelque chose, ou tout bonnement de vous arnaquer. Si un cubain vous propose d’aller boire un verre, assurez-vous d’abord que vous ne devrez pas lui payer son verre (expérience vécue !).

● Si possible, payez en moneda nacional (MN) : les prix sont toujours plus bas dans cette monnaie et vous économiserez un peu.

Les cubains ne sont pas des gens qui négocient, sauf pour les taxis : n’hésitez pas à baisser le prix et à partir si besoin, car ils ont tendance à bien gonfler la note, et parfois plus qu’en Asie !

● Au lieu des bus, privilégiez les taxis partagés, qui vous reviendront moins cher.

● Si vous voulez manger pour très peu cher, allez dans les stands de rue et évitez les restaurants en général : attention par contre, vous ne mangerez pas forcément local mais plutôt pizza/hamburger.

Toujours demander l’info à deux personnes différentes ! On se rend vite compte que les cubains arrangent souvent la vérité à leur sauce : le taxi ne peut pas venir je vous emmène, mes cigares sont meilleurs que les siens, et tutti quanti.

 

Je garde plutôt un bon souvenir de Cuba : les cubains sont très accueillants, et rien de mieux pour connaître la vie et la culture locale que de loger quelques jours dans une casa particular. Mais j’ai aussi un souvenir un peu plus mitigé, de toutes ces fois où j’ai failli me faire arnaquer : quand on est touriste ça semble logique, mis à Cuba plus qu’ailleurs, le touriste européen est considéré comme une véritable vache à lait, tellement que ça saute aux yeux !
Tout est sujet à arnaquer le touriste lambda, et quand on ose essayer de négocier, on peut parfois se prendre un regard qui n’est pas des plus sympathiques… Il faut tenir bon et on obtient généralement gain de cause. Mais bon, un peu éreintant !

 

BONNES ADRESSES

La Havane

Casa particular Cary y Lazaro, 403 calle San Raphael, entre les rues Manrique et Campanario. Chambre et salle de bain propres, la nourriture est à tomber par terre, Cary est une vraie mama cubaine qui s’occupe de ses clients comme de ses fils, toujours là pour donner un bon conseil et toujours souriante. Et pour ce qui est des conseils en matière de cigare, Lazaro se fera un plaisir de vous parler 😉 Pour commencer un voyage à Cuba, il n’y a pas mieux.

Bar la Pergola, calle Obispo. Un petit bar qui ne paye pas de mine, mais où le cadre est bien plus sympa que dans les bars voisins : on a plus l’impression d’être sur la terrasse au fond du jardin, avec un orchestre cubain qui vient jouer en début de soirée.

 

Viñales

Villa El Isleño, km 25, à l’entrée de Viñales. Le cadre de cette casa particular est magnifique, avec un patio pour dîner et la vue sur les champs de tabac et les mogotes du parc national de Viñales. Bon par contre, la gérante est un peu (trop) commerciale, et n’hésitera pas à vous demander de la recommander auprès du LP ou du Routard. Un peu fatigant après 3 jours là-bas.

Restaurant de la Casa de Don Tomas, calle Salvador Cisneros. C’était un peu le crash test du Lonely Planet, car vivement recommandé par ce guide. Et bien pas déçue du tout : les prix sont parfois plus bas que dans d’autres restaurants de la ville, le service est rapide et mon dieu que c’est bon !


Sites Internet

 

My Casa Particular: ce site permet de réserver une chambre dans une casa particular, ce qui est bien pratique dans un pays où l’utilisation d’Internet est peu répandue voire inexistante ! Le site est très efficace et fiable, approuvé pour la réservation de deux casas sur 3.
Pour la troisième casa, il s’est avéré que la casa en question n’était pas vraiment localisée à l’endroit annoncé par le site… En gros, je me suis retrouvée à la limite d’un « bidonville »…

post

Budget, conseils et bonnes adresses pour un voyage au Cambodge

Le Cambodge est aussi surnommé « le pays du sourire », et franchement on comprend très vite pourquoi ! Les prix sont ridicules, comme partout en Asie du Sud-Est, mais le statut de touriste change vite la donne. Voilà un aperçu de ce que pourrait être votre budget au pays du peuple khmer !

A noter:
– les prix sont parfois ceux que l’on obtient après négociation ! Surtout pour ce qui est des extras et de la nourriture.
– pour des prix inférieurs à 1 $, les cambodgiens payent en riels, la monnaie locale. A savoir qu’1 $ = 4000 riels (en juillet 2014).

BUDGET

Logement

– Auberge de jeunesse à Phnom Penh  (en dortoir): 4 à 5 $ (3,5 à 4 €)
– Auberge de jeunesse à Siem Reap (en dortoir): 6 à 8 $ (4,9 à 6,5 €)
– Hôtel à Phnom Penh (pour 2 personnes): 23 $ (18,6 €)
– Hôtel à Siem Reap (pour 2 personnes): 17 $ (13,7 €)

Nourriture

– Un déjeuner dans une guesthouse: 5 $ (4,05 €)
– Un déjeuner dans un stand de street food: 1 $ (0,81 €)
– Une bouteille d’eau (500 ml): 1000 riels (0,20 €)
– Une bière: 1 $ (0,81 €)
– Une boisson type soda dans un supermarché: 1,5 $ (1,20 €)
– Un paquet de gâteaux: 2 $ (1,62 €)

Transport

– Bus Phnom Penh – Siem Reap: 10 $ (8 €). Minivan climatisé, 11 personnes, 5h de route. Parfait !
– Bus Siem Reap – Phnom Penh: 8 $ (6,48 €). Bus qui tombe en panne, 50 personnes, 7h de route, trajet pas terminé… La suite ICI !
– Un tuk-tuk à Phnom Penh: 1 $ (0,81 €). Tout dépend de la distance, mais la plupart du temps et en négociant bien, le prix sera dans ces eaux-là.
– Forfait d’un tuk-tuk pour 2 jours à Angkor: 15 $/jour (12,15 €).
– Un tuk-tuk à Siem Reap: 1 $ (0,81 €). Et encore, vous pouvez presque tout faire à pied !

Loisirs et activités

– Prix d’un pass 3 jours pour les temples d’Angkor: 40 $ (32,4 €)
– Prix de la Pagode Wat Phnom à Phnom Penh: 1 $ (0,81 €)
– Entrée au musée Tuol Seng Prison S-21) à Phnom Penh: 3 $ (2,43 €)
– Prix d’un bijou (en semi-toc) au Marché Central: 2 $ (1,60 €)
– Entrée au Musée National de Phnom Penh: 5 $ (4,05 €)

Extras

– Prix d’un cocktail à Siem Reap: 3 $ (2,43 €)
– Un petit sac au Marché Central de Phnom Penh: 20 $ (16,20 €). Alors oui, c’était un sac de contrefaçon… Pas le mien ! Mais super bien imité, il faut bien se l’avouer 😉
– Une cravate achetée auprès de l’association Artisans d’Angkor: 36 $ (29,16 €). Vraie soie, magnifique, papa je sais que tu l’aime cette cravate.
– Des souvenirs achetés à Angkor ou aux environs: 2 $ (1,60 €)

 

QUELQUES CONSEILS

N’achetez pas de babioles souvenirs aux enfants qui vous coursent dans les temples d’Angkor: ça ne fait qu’encourager les parents à les faire travailler et à ne pas les envoyer à l’école. Certains ont des bouilles trop craquantes je conçois, mais bon…

– Au Cambodge, la drogue est encore quelque chose de très présent. A Siem Reap, on m’a déjà proposé de l’opium comme si on me vendait un chou fleur… Il vaut mieux faire attention quand on décide d’aller dans un bar donc !

Toujours vérifier l’info avant d’acheter. Au Cambodge plus qu’au Vietnam, les cambodgiens peuvent vous dire yes yes autant qu’ils veulent, c’est parfois seulement pour vous amener à acheter.

– Un tuk-tuk ne sait pas forcément où il va: quand vous lui donnez l’adresse où vous voulez aller, mettez-lui un plan sous les yeux, ou demandez lui de vous déposer pas très loin, au niveau d’un endroit connu de tous (une artère principale ou une place assez connue).

– Pensez à toujours avoir des dollars et des riels sur vous: c’est bien plus pratique et surtout ça vous permettra de négocier davantage !

QUELQUES BONNES ADRESSES

Phnom Penh

– Un hôtel/guesthouse plutôt sympa et bien placé: le Sundance Inn & Saloon, 61 AB Street 172.

Pour le reste, je vous renvoie à l’article entièrement dédié aux bonnes adresses de Phnom Penh: « Phnom Penh, sortir, manger, danser !« 

Siem Reap

– Pour rencontrer d’autres backpackers: allez au X Bar, à la toute fin de Pub Street: le lundi, le mercredi et le vendredi à partir de 19h, un groupe d’expats/backpackers organise un marathon de bars ! Alors rien ne vous force à boire, mais pas mal de jeux sympas sont organisés et des prix plus que préférentiels sont proposés. Au final, vous passez votre soirée avec une cinquantaine d’étrangers, et c’est vraiment génial !

Plus d’infos sur leur page Facebook: ICI

– Pour boire un verre dans un endroit déjanté: le Angkor What ?, une institution de Pub Street pour ses murs entièrement tagués par les voyageurs. Peu importe l’heure, ça vaut le coup d’oeil !

– Un hôtel parfait: le Avatar Angkor Hôtel, 208 Taphul Road.

 

post

Budget, conseils et bonnes adresses pour un voyage au Vietnam

Le Vietnam a beau être un des pays les plus touristiques d’Asie du Sud-Est, il reste pourtant un pays très peu cher… Enfin, quand on sait négocier ! Évidemment, comme partout, les prix varient en fonction de la saison, surtout pour le logement. En plus, d’une année à l’autre (entre 2013 et 2014), j’ai pu remarquer une augmentation des prix… De quoi se motiver à négocier le plus possible !

BUDGET

Logement

Comme dans toute l’Asie, le logement n’est vraiment pas cher au Vietnam. Ensuite, même pour une auberge de jeunesse, je préfère toujours regarder quelques avis sur Agoda ou Trip Advisor avant… J’étais tombée sur un hôtel vraiment pas cher dans le quartier routard, mais il y avait mieux, et je n’avais pas regardé d’avis avant.
En gros, évite le Phoenix 74 Hotel, tu t’en porteras pas plus mal.

Auberge de jeunesse à Hô-Chi-Minh Ville (en dortoir): 130 000 VND (4,89 €)
– Auberge de jeunesse à Hanoi (en dortoir): 220 000 VND (8,28 €)

– Hôtel à Hô-Chi-Minh Ville (pour 2 personnes) : 470 000 VND (17,69 €)
– Hôtel à Hanoi (pour 2 personnes): 530 000 VND (19,94 €)
– Auberge de jeunesse à Hué (en dortoir mixte 12 lits): 97 370 VND (3,66 €)
– Auberge de jeunesse à Hoi An (en dortoir mixte 4 lits): 125 000 VND (4,69 €)


Nourriture

La nourriture vietnamienne, c’est TOUTE MA VIE ! Elle est très fraîche et extrêmement variée. Bien sûr, on retrouve des plats d’inspiration khmère, thaïlandaise et laotienne, mais si vous souhaitez goûter le must de la nourriture locale, alors jetez vous sur soupe pho, bo bun, banh mi et autres plats  des cuisines de rue (la meilleure, ne te fie pas aux apparences !).

– Un déjeuner dans un stand de street food: 30 000 VND (1,12 €)
– Un déjeuner dans un resto local: 100 000 VND (4 €)
– Une bouteille d’eau (500 ml): 5000 VND (0,18 €)
– Un crêpe achetée dans un stand de rue: 2000 VND (0,07 €)
– Une bière Saigon: 35 000 VND (1,30 €)
– Un paquet de gâteaux au supermarché: 3000 VND (0,08 €)
– Un pho dans la rue: 10 000 VND (0,37 €)

Le Cao Lau, plat traditionnel de la ville de Hué

Transport

Se déplacer au Vietnam n’est vraiment pas cher, mais il faut toujours s’assurer qu’il n’y a pas de frais cachés pour éviter de payer plus. A noter qu’au Vietnam, les tuktuk n’existent pas… Si c’est le poste de dépenses le plus élevé, ça reste tout de même très abordable !

– Bus HCM Ville – Mui Ne (aller seulement) : 200 000 VND (7,52 €)
– Ticket de bus à Hô-Chi-Minh Ville : 6000 VND (0,22 €)
– Prix d’un taxi à Hô-Chi-Minh Ville: environ 10 000 VND (0,37 €). Ensuite, tout dépend du trajet, mais c’est une moyenne !
– Prix d’un taxi Aéroport d’Hanoi – centre-ville (pour deux personnes): 18 $ = 380 000 VND (14,45 €)
– Prix d’un taxi Aéroport Hô-Chi-Minh Ville-centre ville: 100 000 VND (4 €)
– Bus de nuit d’Hanoi à Hué: 420 000 VND (15,78 €)

Loisirs et activités

– Excursion d’une journée aux tunnels de CuChi & au temple de Cao Dai (bus A/R, guide et wifi compris): 228 000 VND (8,58 €)
– Entrée au Palais de la Réunification à Hô-Chi-Minh Ville: 30 000 VND (1,12 €)
– Entrée au Temple de la Littérature à Hanoi: 25 000 VND (0,94 €)
– Entrée à la Prison Centrale à Hanoi: 5000 VND (0,18 €)
– Excursion d’une journée aux dunes de sable blanc et de sable rouge à Mui Ne: 100 000 VND (4 €)
– Ticket d’entrée pour les tunnels de Cu Chi: 90 000 VND (3,38 €)
– Excursion d’une journée dans la baie d’Ha Long: 65 € (ON NE PANIQUE PAS ! Je détaille le prix ici).
– Excursion d’une journée à la DMZ: 420 000 VND (15,78 €)
– Entrée au Musée de la Police à Hanoi: GRATUIT !
– Entrée au Musée des Vestiges de la guerre à Hô-Chi-Minh Ville: 15 000 VND (0,56 €)

 

Extras

– Un foulard en cashmere au marché Ben Thanh (après négociation): 50 000 VND (1,88 €). Alors qu’en réalité, elle coûte 80 centimes !!!
– Une boîte de café moulu: 15 000 VND (0,56 €)
– Dix cartes postales: 5000 VND (0,18 €)
– Un timbre: 12 000 VND (0,45 €)
– Un tee shirt (pas une contrefaçon) dans un marché local: 30 000 VND (1,12 €)

 

QUELQUES CONSEILS

– Faites attention dans les marchés locaux, les vendeurs peuvent être super agressifs avec les touristes s’ils n’achètent pas. Au marché Ben Thanh à Hô-Chi-Minh Ville, je me suis fait retenir par le bras parce que je n’avais aucune intention d’acheter un tee shirt auquel j’avais à peine jeté un coup d’oeil… J’ai du hausser le ton pour pouvoir partir, chose qui ne se fait pas du tout en Asie, mais bon, je vais pas me faire engueuler pour ne pas avoir acheté un tee shirt !

– Comme partout en Asie, on se fait arnaquer. Donc il faut négocier, faire semblant de partir parfois, et accepter de payer plus que le prix local parfois. Le Vietnam n’est pas un pays cher, donc il faut accepté d’être berné !

– Contrairement à ce que j’ai entendu, j’ai trouvé que les vietnamiens étaient super accueillants, mais davantage dans le Sud que dans le Nord. Dans la région d’Hanoi, j’ai trouvé les vietnamiens très peu ouverts, alors que dans le sud, dans la rue tout le monde dit « hello » aux touristes !

Il existe un couvre-feu à Hanoi, donc à partir de 22h30 les policiers descendent dans la rue demander aux restos et bars de fermer. Bon ensuite vous pouvez toujours vous retrouver dans un bar clandestin, mais pas de stress si vous voyez des policiers arriver.

– Préparez-vous à avoir chaud à Hanoi ! Même si la capitale est au nord du Vietnam, il y fait bien plus chaud que dans le Sud: 37 degrés à l’ombre fin juin, je vous laisse imaginer la souffrance.

– Si on vous demande de vous prendre en photo, c’est normal: moi qui commençait à être blonde avec l’été, j’ai été prise 3 fois en photo en l’espace d’une visite au musée à Hanoi ! Vive le style à l’européenne !

QUELQUES BONNES ADRESSES

Hô-Chi-Minh Ville

– Pour boire un verre: le GO2 Bar, 187 Đề Thám, Phạm Ngũ Lão.
– Un restaurant sympa: Vietnamese Aroma Restaurant, 175/10 Ð
Phạm Ngũ Lão. Entre 40 000 et 90 000 VND le plat.
– De la bonne cuisine de rue: tous les petits stand de la rue Bui Vien, dans le quartier routard.
– Pour réserver une excursion: Vietsea Travel, 252 Đề Thám.

Hanoi

– Un hôtel sympa et pas cher: Hanoi 3B Hôtel, 99 Mã Mây, Hàng Buồm, Hoan Kiem District.
– Pour boire un verre: Dragonfly Bar, 15 Hàng Buồm, Hoan Kiem District.

Les autres bonnes adresses pour Hanoi sont sur cet article

 

post

Guides des activités à faire à New York

Avant même d’arriver à New York, il faut déjà choisir un panel d’activités à faire pendant son séjour. Pourquoi ? Parce que vous n’aurez jamais le temps de tout faire ! Entre ce qu’il y a à visiter, à voir ou juste les bonnes adresses, tout dépend de la durée de votre séjour. Voici donc un petit guide pour mieux s’y retrouver.

Les incontournables à faire : le top 10

1. L’Empire State Building/ la Rockefeller Tower
2. Le Metropolitan Museum of Art
3. Le MoMA
4. Ground Zero et le 9/11 Memorial
5. Central Park
6. Times Square et le Theater District
7. La Statue de la Liberté et Ellis Island
8. Wall Street
9. La 5ème Avenue
10. Le Brooklyn Bridge

 

Mais si on a plus de temps…

– Un peu de shopping dans Soho
– Manger une pizza dans la plus vieille Pizzeria de New York
– Si on aime vraiment l’art moderne, visiter le Guggenheim
– Aller voir une pièce ou une comédie musicale dans un théâtre de Broadway

 

Et enfin, ces lieux moins connus des touristes, mais qui méritent d’être vus !

– Visiter les Cloisters de New York
– Aller voir l’Intrepid Museum
– Se balader sur la New York Highline

Les incontournables à faire : le top 10

1. L’Empire State Building/ la Rockefeller Tower

Pour avoir une vue imprenable sur Manhattan. Au sud, on aperçoit les grandes tours du Financial District avec la Statue de la Liberté au loin, et au nord on peut voir l’immense Central Park. S’il fait beau, alors la vue est vraiment magnifique ! Ensuite il n’est peut-être pas nécessaire de monter en haut des deux tours : la vue étant la même, une seule suffit, à vous de choisir la tour qui vous tente le plus !
A titre d’indication, une entrée pour monter au 86ème étage de l’Empire State Building coûte 29 $ taxes incluses pour un adulte, soit environ 24 €. Pour monter au 102ème étage, à 381m de haut, il faudra payer 12 $ de plus. Ça fait un peu cher la photo…

 

Empire State Building New York

Vue de l'Empire State Building, Manhattan, New York

/!\ Pensez à aller visiter les tours le matin, à l’ouverture : cela vous évitera une bonne heure de queue et d’énervement. L’Empire State Building est ouvert de 8h à 14h, et la Rockefeller Tower de 8h30 à minuit.

          2. Le Metropolitan Museum of Art

Le MET est un peu le Louvre new-yorkais : il est impossible de visiter toutes les galeries du musée en une seule journée. Les collections sont extrêmement variées, allant des arts africains ou asiatiques aux peintures impressionnistes : un plan est plus que nécessaire ! Le MET donne sur Central Park, ce qui a donné naissance à une superbe verrière à l’intérieur du musée. Attention cependant, le MET est le musée le plus visité de New York, attendez vous donc à côtoyer beaucoup de monde…

Préparez-vous aussi à être noyés sous les œuvres: ça semble cool au début de pouvoir en voir beaucoup, mais au bout d’un certain temps, on ne sait plus trop où donner de la tête… Un conseil: changez de galerie, vous y verrez plus clair !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

          3. Le MoMA

Le Musée d’Art moderne de New York étend ses collections sur six étages différents : bien qu’il soit très réputé aussi, les visiteurs y sont bien moins nombreux qu’au MET. On y retrouve aussi bien des collections d’architecture et de design que des expositions temporaires. Selon les guides, il est conseillé de commencer par le dernier étage, puis de continuer la visite en descendant : c’est sûrement mieux, mais je vous assure que la visite dans l’autre sens est tout aussi bien 😉
Le MoMA est ouvert du jeudi au lundi, de midi à 18h. Un ticket d’entrée coûte 25 $ taxes incluses : sur présentation d’une carte étudiant, ça ne coûte plus que 14 $ ! D’où l’importance de la carte ISIC.

MoMA New York Soupes Campbell

Les fameuses soupes Campbell d’Andy Warhol

          4. Ground Zero et le 9/11 Memorial

Situé dans le sud de Manhattan, Ground Zero est le mémorial construit à l’ancien emplacement des tours jumelles, qui se sont effrondées le 11 septembre 2001. Aujourd’hui, à la place des tours jumelles, on trouve deux énormes bassins : les noms des victimes sont gravées le long des bassins. Le jour de l’anniversaire des victimes, les équipes du Mémorial se chargent de mettre une rose blanche sur les noms. Quand j’y suis allée, j’ai vu une foule de drapeaux américains plantés dans les noms de certaines victimes.
L’accès au mémorial est gratuit, mais l’entrée du musée du 9/11 Memorial est payant. Je n’ai pas jugé nécessaire pour moi de visiter le musée, le mémorial étant déjà très explicite.

Ground Zero New York

Ground Zero New York

/!\ Aujourd’hui le site ne s’appelle plus Ground Zero, mais bien le 9/11 Memorial: Ground Zero était juste le nom utilisé au moment des attentats.

          5. Central Park

Impossible d’aller à New York sans passer par Central Park ! Le plus grand parc de la presqu’île de Manhattan se situe dans le nord, et s’étend sur une vingtaine de blocs. L’hiver, une grande patinoire y est installée. On y trouve aussi bien des chemins tracés que des grandes étendues d’herbe. Si vous voulez nourrir les écureuils, c’est aussi le bon spot !
Attention le piège à touristes : le tour de carriole à 3 $ la MINUTE ! On en parle de l’arnaque à 3 $ les 100 mètres ?!

Central Park New York

          6. Times Square et le Theater District

Avec ses lumières, Times Square est un peu « le cœur de l’Amérique » ! En journée, honnêtement, le site n’a pas grand intérêt. C’est bien plus spectaculaire à la nuit tombée ! Avec un peu de chance, vous tomberez peu être sur le Naked Cowboy, qui est donc, comme son nom l’indique, connu pour jouer de la guitare dans les rues de New York en caleçon et en santiags. Classe.
Les rues adjacentes sont celles du quartier des théâtres : c’est un peu le mini-Times Square, car on y retrouve tout autant de lumières et de panneaux publicitaires !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

          7. La Statue de la Liberté et Ellis Island

Oui, le symbole-même de New York se visite ! Le bateau pour s’y rendre est gratuit et part toutes les 15 minutes. Le bateau permet également d’accéder à Ellis Island, qui est l’île où les migrants européens arrivaient avant d’entrer aux Etats-Unis.
Je n’ai pas visité le musée, qui apparemment est sans grand intérêt. Mais la Statue de la Liberté est à voir.

          8. Wall Street

La bourse de New York est plus à voir qu’à visiter : le New York Stock Exchange (NYSE) se situe dans le Financial District, tout au sud de Manhattan. On y passe juste pour voir où est la Bourse, mais le quartier a vraiment une atmosphère… financière, propre à New York !

Wall Street New York

          9. La 5ème Avenue

C’est l’avenue la plus chic de Manhattan, et la plus connue avec Broadway. C’est sur cet axe que se regroupent tous les grands stores. Un incontournable, mais ensuite les boutiques ne seront pas forcément au budget de tout le monde. Enfin bon, vu qu’on ne paye pas pour se promener, on ne va pas se priver !

 

          10. Le Brooklyn Bridge

C’est le seul pont qui relie Manhattan aux autres quartiers de New York pouvant être traversé à pied. La balade dure environ une vingtaine de minutes, avec des espaces dédiés aux « pauses photo » : vue sur l’île de Manhattan imprenable, et plus précisément sur le Financial District et ses tours de plusieurs centaines de mètres.
Si vous prenez le Brooklyn Bridge depuis Brooklyn, alors pensez bien à demander où se trouve l’accès piéton pour le pont : il est assez mal indiqué et plutôt bien caché ! Le pont est accessible aux piétons et aux vélos.

Brooklyn Bridge New York

Mais si on a un peu plus de temps…

Un peu de shopping dans Soho : c’est le quartier bobo de New York, avec des boutiques très hétéroclites. L’ambiance est beaucoup plus relax, et l’architecture aussi est différente : on trouve davantage de bâtiments avec des escaliers de secours apparents, plutôt que d’énormes buildings en verre. On trouve aussi bien des boutiques de marque que des stores indépendants, et même des friperies.

Manger une pizza dans la plus vieille pizzeria de New York : La pizzeria Lombardi’s fut la première pizzeria à ouvrir à Manhattan. Le restaurant a gardé son cadre assez typique, italien et qui colle parfaitement avec le quartier (Soho encore une fois !). Des vraies pizzas faites au four, super bonnes mais gigantesques : une pizza large suffit LARGEMENT pour trois personnes.

Si on aime vraiment l’art moderne, visiter le Guggenheim : l’autre musée d’art moderne de New York vaut aussi le coup d’œil, mais sa collection est bien sûr moins large que celle du MoMA.

Aller voir une pièce ou une comédie musicale dans un théâtre de Brodway : vous ne manquerez pas de choix dans le Theater District. Les nombreux théâtres proposent à l’année des pièces et comédies cultes telles que Sister Act, le Roi Lion et d’autres.Il faut penser à se renseigner sur les théâtres avant de réserver, pour une même pièce certains valent plus le coup que d’autres, tant au niveau du prix que du standing.

Et enfin, ces lieux moins connus des touristes, mais qui méritent d’être vus !

Les Cloisters de New York : tout au nord de Manhattan, au niveau de la 190ème rue, les Cloisters (cloîtres) ont été détruits en France pour être reconstruits ici à New York. Il s’agit donc de cloîtres, rien de bien exceptionnel, sauf ici car ils dénotent avec le cadre hyper-urbain de la ville.

/!\ BON PLAN : en achetant votre ticket d’entrée pour les Cloisters, vous avez le droit d’entrer gratuitement au MET la même journée, car les Cloisters sont une annexe du MET.

L’Intrepid Museum : ce musée de l’aviation, de la marine et de l’espace permet de visiter un porte avion, un sous marin et de s’initier au simulateur de vol. Rien de spécifiquement relié à la ville de New York, mais le musée est bien fait et sympa.


Intrepid Museum New York

Intrepid Museum New York

La New York Highline : construite sur une ancienne ligne de métro new-yorkaise, la highline est aujourd’hui une promenade boisée et pleine de verdure, entre la 34ème et la 17ème rue. Assez agréable quand on en a marre des trottoirs et des voitures.

Highline New York

 

Je suis toujours preneuse des bons plans et bonnes adresses new yorkaises, bien sûr ! En espérant que ce mini-guide vous aura aidé à préparer votre venue à New York 🙂