post

Vivre au Brésil: les démarches administratives

Voilà maintenant presque trois mois que j’habite au Brésil: honnêtement, ces trois mois sont passés très vite et très lentement à la fois.
Pourquoi lentement ? Parce que j’ai du faire face à la hmmm…. RIGUEUR ADMINISTRATIVE brésilienne: en arrivant sur place, mais également avant même de venir, quand je préparais mon expatriation !
Après trois mois, je me suis enfin sortie de ce bordel sans-nom: oui, parce que clairement, les démarches brésiliennes, c’est un vrai bordel. Mieux vaut faire preuve de patience.

Aujourd’hui, je viens t’expliquer toutes les démarches administratives pour s’expatrier au Brésil !

/!\ Cet article explique uniquement les démarches administratives à suivre concernant le visa VITEM IV, qui correspond à un visa étudiant-stage. Pour un autre type de visa, référez-vous au site du Consulat Brésilien. /!\

 


AVANT DE PARTIR : OBTENIR SON VISA


Littéralement, le Brésil dispose d’autant de visas qu’il existe d’États américains: déjà, ça t’annonce un peu la couleur, avant même d’avoir mis les pieds dans ce pays ! Le premier conseil que je vais te donner, c’est de bien te renseigner sur le visa qui correspond à ton projet au Brésil, car certains sont assez confus…

Pour partir au Brésil, j’avais donc besoin d’un visa VITEM IV, qui correspond au visa étudiant et qui permet également de faire un stage sur place.
Bon, je ne suis plus étudiante depuis bien 2 ans, mais trouver un boulot au Brésil sans être physiquement sur place et sans parler un pet de portugais, c’était mission quasi-impossible: BREF, je me suis rabattue sur un stage d’un an (rémunéré bien sûr, il faut bien que je vive !). Ce qui explique le choix de ce visa.

Pour obtenir le visa VITEM IV, voici les conditions:
– être scolarisé en France et venir faire un stage au Brésil (sous direction d’un professeur brésilien)
– venir faire un stage au Brésil en étant scolarisé au Brésil.
– être scolarisé en France et faire un échange universitaire au Brésil.

Le deuxième cas correspond donc au mien: je me suis ré-inscrite en université là-bas, comme étudiante libre (ce qui me permet aussi d’améliorer mon niveau de portugais, donc on fait d’une pierre deux coups !).


Quelle est la procédure ?

Tout d’abord, assure-toi de bien rassembler TOUS les papiers nécessaires pour le visa, et que ceux-ci soient tous CONFORMES aux normes brésiliennes:
formulaire de demande de visa (clique ICI): formulaire obligatoire, qui te donne à la fin un numéro de protocole à présenter pendant le rendez-vous au Consulat.
ton passeport: il doit être valable encore six mois après ta sortie du territoire brésilien, et disposer de deux pages vierges).
une photo d’identité: pour ne pas te casser la tête, fais ta photo selon les normes passeport, cela t’évitera que celle-ci soit refusée.
un extrait de casier judiciaire: celui-ci doit dater de moins de 3 mois.
la lettre d’acceptation en université brésilienne: elle s’appelle aussi la « Declaração de Matricula »,
le mandat-compte: en novembre 2017, celui-ci était de 180 euros.
un justificatif de capacité financière: une fiche de paie ou une fiche d’impôt sur le revenu fonctionne.
un justificatif d’assurance médicale et de rapatriement: celle-ci doit couvrir les frais de santé et le rapatriement. Il faut souscrire à cette assurance pour avoir son visa.

Il faut également fournir d’autres papiers pour les étudiants boursiers et également dans le cadre de thèses: la liste complètes des documents se trouve ici.

Après avoir rassemblé TOUS ces papiers, tu peux enfin prendre rendez-vous au Consulat Général du Brésil pour ton visa. La prise de rendez-vous se fait en ligne, sur le site du Consulat.
Attention, pense bien à vérifier les délais de traitement de ton visa avant de prendre un rendez-vous, pour être sûr de le prendre bien en avance et d’avoir ton visa à temps pour ton départ. Il faut aussi savoir que les rendez-vous partent très très vite: si tu n’es pas sûr de pouvoir te présenter à une date précise, alors réserve plusieurs créneaux et annule ceux auxquels tu ne pourras pas te rendre quand tu seras fixé. C’est malheureux, mais c’est ainsi que ça fonctionne.

Pour le visa VITEM IV, le délai de traitement est de deux semaines à partir du jour du rendez-vous. Tu pourras ensuite venir chercher ton visa au Consulat !

 

AVANT DE PARTIR : OBTENIR SON VISA

Se déclarer à la Police Fédérale

Avec le visa VITEM IV, il est obligatoire d’aller se déclarer à la Police Fédérale dans les 60 jours qui suivent ton arrivée au Brésil, pour que tu puisses être inscrit au RNE (Registro Nacional de Estrangeiros).

Personnellement, il était écrit sur mon visa que la déclaration à la Police Fédérale devait être faite dans les 30 jours, mais en arrivant pour me déclarer, on m’a gentiment annoncé que les délais avaient été rallongés. Plus pratique au moins, même si je te conseille de te débarrasser de ça le plus tôt possible.

Là encore, tu vas devoir prendre ton mal en patience !

          Comment faire ?

D’abord, tu vas devoir remplir un formulaire en ligne: celui-ci est obligatoire, car le numéro de protocole qui te sera attribué à la fin te permettra de prendre rendez-vous à la Police Fédérale, et de générer les taxes que tu devras payer pour ta déclaration.
Clique ici pour accéder au formulaire en ligne.

Personnellement, le formulaire ne fonctionnait pas quand j’ai du le remplir. Je suis donc allée directement à la Police Fédérale pour leur signifier le problème, et ils ont rempli directement le formulaire pour moi dans leur système, et m’ont donné un rendez-vous pour 3 semaines plus tard.

          Quels papiers fournir ?

En attendant ton rendez-vous, assure-toi d’avoir tous les papiers demandés:
une photocopie du passeport et de toutes les pages tamponnéesoui oui, toutes les pages,
le formulaire rempliou à défaut, une attestation de rendez-vous qui te sera donnée par la Police Fédérale si, comme pour moi, le formulaire ne fonctionne pas,
le paiement des taxes GRU: tu dois d’abord remplir un formulaire en ligne (ICI), ce qui te permettra de générer un boleto (pour faire simple, c’est une facture typiquement brésilienne, à payer directement au comptoir à la banque).
une preuve de résidence: soit une facture d’eau ou d’électricité, soit une déclaration sur l’honneur du propriétaire, avec signature RECONNUE (pour cela, il faut aller au cartorio faire reconnaître la signature. Ça, c’est une autre histoire !).
2 photos d’identité: celles-ci doivent être au format 3×4 cm.
le formulaire original de demande de visa: normalement, quand tu as reçu ton visa, ce formulaire a dû être accroché dans ton passeport.

Il te suffira ensuite de te présenter à la Police Fédérale avec tes papiers. En échange, un papier provisoire sur lequel figure ton numéro de RNE te sera remis, en attendant l’émission de ta vraie carte 3 mois plus tard (ah oui hein: le brésilien n’est pas quelqu’un de pressé dirons-nous).

!! À noter pour les taxes GRU à payer: on m’avait d’abord informé que j’aurais deux taxes à payer, la taxe du Registro de Estrangeiros (R$106,45), et la taxe de la Carteira de identidade de Estrangeiro (R$ 204,77). Au final, quand je suis allée à la Police Fédérale pour le formulaire en ligne, on m’a indiqué que je n’avais que la deuxième taxe à payer. Renseigne-toi donc pour éviter de payer des frais supplémentaires. !!

 

Obtenir son CPF

Le CPF (Cadastro de Pessoas Físicas), est un numéro fiscal obligatoire pour toute personne habitant au Brésil. Le CPF est demandé pour énormément de démarches administratives et autres: genre acheter des billets de bus en ligne, ouvrir un compte en banque, louer un appartement.

Sur le principe, avoir son CPF semble moins galère que de se déclarer à la Police Fédérale.

FAUX !

En fait, même s’il y a moins de papiers à fournir, c’est d’autant plus galère qu’on te demande le RNE pour avoir le CPF. Donc tu peux bien passer (comme moi) deux mois sans CPF, ce qui peut être un peu handicapant dans certaines situations.
Pour  obtenir ton CPF, tu devras donc avoir ton passeport, ton RNE (le papier provisoire suffit), et ta preuve de résidence.

          Comment faire ?

D’abord, tu vas devoir aller au bureau de poste (Correios) pour demander à créer un CPF et payer les frais (7 reais). On te donnera une facture, qu’il faudra absolument garder pour obtenir ton CPF.
Ensuite, tu devras te présenter à la Receita Federal (pas la Policia hein, la Receita ! Ce n’est pas le même bâtiment !) avec la facture du Correios dans les 30 jours suivant le paiement au Correios. Essaye d’y aller tôt le matin, sinon risque de te faire refouler car il n’y aura plus de tickets valables pour la journée: c’est ce qui m’est arrivé, et j’ai du revenir le lendemain à 6h30 du matin, alors que la Receita Federal ouvrait à 7h (il y avait déjà une queue de 50 mètres). Cela dépend certainement de la Receita Federal dans laquelle tu vas: mais la mienne était bondée !
On te délivrera ensuite le CPF en quelques minutes.

 

Ouvrir un compte en banque

Avec ton numéro de RNE et ton CPF, il est très certainement possible d’ouvrir un compte en banque: pour moi, ça a été la galère, donc j’en ai pas ouvert. En fait, je n’en avais pas spécialement besoin, ma carte bancaire n’ayant pas de frais à l’étranger.

En fait, l’ouverture d’un compte bancaire se heurte à plusieurs obstacles pour un étranger:
– il est impossible de faire une demande d’ouverture de compte en ligne pour les étrangers sur les sites des banques brésiliennes (mais bien sûr, ce n’est pas spécifié sur le site web).
– il faut apporter les mêmes papiers que d’habitude, mais certaines formes ne sont pas acceptées. Par exemple, ma preuve de résidence (une déclaration sur l’honneur) n’était pas acceptée, et je n’avais pas d’autre preuve de résidence à fournir.
certains types de comptes ne sont pas ouverts aux étrangers, ou seulement sous certaines conditions spéciales. Il faut donc bien se renseigner en amont pour voir si cela vaut le coup.

 

 

Louer un appartement

Honnêtement, ce n’est pas la partie de cet article où tu vas pouvoir espérer recevoir le plus de conseils de ma part: j’avais, par chance, déjà un appart qui m’attendais quand je suis arrivée. Je n’ai donc pas fait de recherches pour un appartement ou quoi que çe soit.

Je sais juste que les plafonds pour être garant (fiador) sont parfois plus élevés pour les étrangers.
Aussi, si tu loues un appartement, tu recevras une lettre te demandant de payer l’ITPU: il s’agit d’un impôt qui doit être payé par le propriétaire, et qui concentre en fait les charges communes.

 

Comme tu peux le voir, s’expatrier au Brésil c’est assez lourd administrativement: sois bien préparé(e) et surtout, PATIENCE ! 🙂

Tu peux retrouver le reste de mes articles sur le Brésil ICI, ou cliquer sur la playlist juste en dessous pour découvrir mon année au Brésil en vidéos !