post

Avec une culture hispanique comme celle de Cuba, on met la barre un peu haut niveau nourriture ! Avant de partir, j’avais pourtant lu dans le Lonely Planet et celui du National Geographic que la nourriture n’était pas très diversifiée, voire décevante… Et bien après une semaine à Cuba, je peux dire que je n’ai pas été déçue !

L’important: la quantité

A Cuba, vous ne serez pas déçus niveau quantité, généralement on est servis assez généreusement ! Pour le petit-déjeuner, rien de très spécifique: dans les casas particulares, j’ai toujours eu du pain, du beurre, de la confiture, des fruits frais, du café, du thé et du lait, donc très complet.
Avec ça, on m’a toujours proposé des œufs avec du jambon et du fromage. On m’a déjà proposé de rajouter du piment, mais j’ai vite refusé… Autre particularité, les jus: j’ai toujours eu du jus de goyave, d’ananas, ou de fruits de la passion, et FRAIS ! Un bonheur !

Un petit déjeuner à 5 CUC dans la casa de Cary et Lazaro, à la Havane. Magique !

Du riz, du poulet, et encore du riz

En effet, le Lonely Planet a raison sur un point: la nourriture n’est pas très diversifiée, dans le sens où l’on mange à Cuba des choses assez simples. Mais c’est comme partout la manière dont on les cuisine qui change tout ! A Cuba, on mange beaucoup de poulet: il y a tellement de poules et de coqs partout qu’on a l’impression qu’ils sont aussi sacrés que les vaches en Inde…

En mangeant dans une casa particular, vous serez sûrs de manger de la nourriture faite à la cubaine: la dame qui tenait la Villa El Isleño à Viñales a un soir cuisiné du poulet « comme elle le préfère ». Résultat: du poulet cuit dans une sauce aigre douce, un peu épicée, avec une soupe de maïs et des pommes de terre, un délice.
La plupart des plats, que ce soit dans les restaurants ou dans les casas particulares sont accompagnés de riz et d’haricots rouges. On propose toujours du boeuf, du poulet, du poisson, ou des œufs: en soit, rien de très original, mais en cherchant bien, on trouve des poisson très bien cuisinés.

A la Casa de Don Tomas à Viñales, le poisson est juste délicieux ! Allez vraiment à ce resto, c’est une adresse recommandée par le Lonely Planet et que je conseille 1000 fois ! Terrasse sympa, prix raisonnables, et les plats arrivent rapidement.

Et qu’est ce qu’on boit ?

Du jus ! Sans glaçons, car l’eau n’est pas potable, autant éviter de finir la fin du voyage au fond de son lit. Mais on trouve de tous les jus: orange, banane, goyave, fruits de la passion, et aussi un jus d’un fruit orange non identifié.  Sinon, les bières locales sont les bières Cristal et Bucanero: la Bucanero est plus forte. On compte environ 1,25 CUC pour une canette de bière.

En conclusion, la nourriture cubaine est vraiment bonne: pas très variée, il faut se l’avouer, on retrouve les mêmes plats dans tous les restaurants. Pour véritablement goûter la nourriture cubaine locale, mangez dans les casas particulares ! Vous aurez deux fois plus à manger et ce sera préparé sous vos yeux.

Alors, envie de goûter la nourriture cubaine ?

2 thoughts on “La nourriture cubaine: ça donne quoi ?

  1. En plus du poulet, on m’a parlé de langouste fraîchement pêchée, préparée par les locaux,et vendues sous le manteau, ça te parle ?!
    🙂

    • Ouiiiii ils en proposent dans toutes les casas particulares pour le dîner ! Mais du coup à 15 CUC au lieu de 10 🙂 J’ai goûté la tortilla à la langouste dans un resto de Vinales et franchement c’était un délice !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *