post

New York est une destination très prisée des Européens : en étant située sur la côte Est des Etats-Unis, celle-ci permet un accès plus rapide par davantage de vols directs. New York est une ville gargantuesque, qui bouge et qui nécessite quelques informations avant de s’y aventurer.

IMG_3968

Les formalités administratives 

Un passeport biométrique en règle est obligatoire pour aller à New York, et pour entrer sur le territoire américain en général. Il faut aussi remplir le formulaire ESTA, qui est une sorte de visa en ligne. Si le formulaire ESTA n’est pas systématiquement demandé à l’arrivée, il est préférable de l’avoir sur soi. Par contre, il est obligatoirement demandé aux postes-frontières si on arrive depuis le Canada.

Comment y accéder 

En avion depuis Paris, de nombreuses compagnies font la liaison : US Airways, American Airlines, Air France, British Airways et j’en passe. Un aller-retour pris suffisamment à l’avance coûtera entre 500 et 600 €: pour payer votre billet moins cher, cliquez ici !

Si vous êtes déjà sur le continent nord-américain, alors ce sera le bus et le train. La compagnie Greyhound est la plus réputée aux Etats-Unis et au Canada. Pour un aller-retour Montréal-New York, il faut compter 120 $ environ.

 

La saison idéale pour s’y rendre

De mars à octobre, c’est la saison idéale, car les températures sont plus agréables: il peut faire très froid en hiver. ensuite, rien ne vous empêche d’y aller au moment des fêtes de Noël. J’y étais en novembre 2014 et il faisait 14 degrés: j’y ai aussi fait un tour en décembre 2015, et il faisait jusqu’à 20 degrés !

Argent

Comme partout aux Etats-Unis, c’est le dollar qu’on utilise. Le pourboire est une pratique largement répandue, on rajoute en général entre 10 et 15 % en fonction du service : le salaire des serveurs est une misère aux Etats-Unis, une grande majorité de leurs revenus provient des pourboires qu’ils obtiennent pendant leur service. De plus, les prix affichés dans les restaurants sont des prix sans taxes : celles-ci s’élèvent à 9 %, il faut penser à les calculer !

Exemple : pour un plat à 20 $ dans un restaurant, vous paierez en fait 21,8 $ en rajoutant les 9 % de taxes. En admettant que le serveur était particulièrement jovial et qu’on lui verse un pourboire de 15 %, vous paierez en fait votre déjeuner 25,07 $. Un peu rageant au début quand on est habitués aux prix TTC, mais on prend vite le coup de main.

La vie à New York est chère, pour les voyageurs petit budget il faudra compter un minimum de 50 $ par jour. Mieux vaut le savoir avant de partir !

 

Transport

Composée de 5 quartiers ou boroughs, le meilleur moyen de se déplacer et le moins coûteux est le métro. Et contrairement à ce qui se dit, non, il n’est pas si compliqué que ça !

Le métro de New York est divisé en deux types de lignes différentes : les lignes express, qui desservent des stations stratégiques, souvent situés sur les grands axes et générant beaucoup de trafic, et les lignes locales, qui en plus de desservir les arrêts des lignes express, desservent également des arrêts moins importants. Les arrêts express sont représentés par des points blancs sur les cartes du métro de New York, et les arrêts locaux par des points noirs.
Enfin, la galère arrive quand on est sur le quai : sur un même quai, vous avez deux lignes différentes qui passent : la ligne locale et la ligne express, qui en soit font le même trajet, mais s’appellent différemment ! Par exemple, la ligne C et la ligne A font le même trajet : sauf que la ligne C est locale et s’arrête à toutes les stations, alors que la ligne A est express et ne s’arrête qu’aux arrêts majeurs. Vous suivez ?

IMG_4096

Un ticket de métro coûte 2,50 $, soit 2 €. Le plus avantageux est d’acheter une Métro Card illimitée 7 jours, et qui coûte 30 $ tout rond. Ensuite, tout dépend de la durée de votre séjour et si cela va être rentabilisé. Tout faire à pied est possible, mais si vous êtes limités par le temps, il faudra supprimer quelques activités de votre planning (et oui, marcher prend plus de temps que le métro !).
Enfin, oui je confirme, le métro new yorkais est infesté de rats : mais ils sont sur les rails, pas sur les quais, et c’est pareil pour le métro de Paris et le métro de Londres. Alors pas de panique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *