post

Pour continuer sur la série « Etudier à l’étranger« , on part cette fois ci dans un pays bien différent de l’Australie… Direction le pays du matin calme, autrement dit la Corée du Sud, avec Gaël et Thomas !

Tout d’abord, pourquoi avoir choisi Séoul ?

Gaël: N’ayant jamais été attiré plus que ça par l’Asie, j’ai décidé de prendre un risque pour mon échange universitaire de 3ème année. Donc j’ai sauté sur la possibilité qui s’est présentée à moi de partir à Séoul, capitale de la Corée du Sud, ville de plus de 15 millions d’habitants. Ce qui m’a le plus attiré, c’est de me dépayser le plus possible. Partir loin, se chambouler et découvrir un pays et une culture totalement différente de notre vie quotidienne française.

Qui plus est, d’un point de vue pratique la ville de Séoul reste une destination abordable, que ce soit pour des billets d’avions (à partir de 500 euros allez retour) tant que pour la vie sur place.

Est-il facile d’aller étudier en Corée du Sud ?

Pour étudier dans ce pays, il faut se procurer un visa. Il est relativement facile à avoir, qui ne prendra qu’une semaine et qui coûte 37,5 euros. La Corée a un système très américanisé, avec de grands campus qui réunissent des milliers d’étudiants. Cependant, les cours se font en plus petits comités par rapport à la fac en France, avec maximum 50 étudiants pour les lectures. L’échange avec le professeur est assez rare du fait de la très grande timidité des étudiants.

Qu’est ce qui change particulièrement au niveau culturel entre la Corée du Sud et la France ?

Tout d’abord, c’est un pays ou la nourriture vous surprendra.
Sur la gauche, test du toppoki: délicieux mais extrêmement épicé, car les coréens raffolent des épices. A droite, des cocons de verre à soie qu’on trouve dans des stands de street food (personnellement, je ne les conseille pas).
sur la droit de la nourriture provenant d’un food street, des cocons de verre à soie.


Niveau boisson, les coréens adorent le soju. Le soju est un alcool relativement peu fort, mais que les coréens boivent en toutes occasions. Pour deux raisons : première il coûte moins cher que l’eau, et également parce que l’alcool prend une place prépondérante dans cette société marquée par la timidité et la retenue. Si bien qu’il ne sera pas étonnant de retrouver à n’importe quelle heure de la journée des coréens littéralement étalés sur le sol à décuver.
(On remerciera Gaël de nous proposer ce site pour comprendre l’ampleur du phénomène: ICI). Car si les coréens peuvent de jour être très timide, baladez vous un soir dans le quartier jeune de Séoul appellé Hondgae, le quartier dit international Itaewon ou encore le célèbre quartier de Gangnam et vous verrez que les Coréens savent faire la fête et qu’ils ne la font pas à moitié.

PS: J’ai goûté le soju: pour ceux qui voudraient tester, cette boisson est immonde.

 

Quelques conseils pour partir en Corée du Sud ?

Tout d’abord au niveau de la langue, c’est un peu compliqué. Bien qu’une partie de la population parle un peu anglais, elle n’est pas universellement répandue en Corée et vous apprendrez à utiliser la langue des signes pour vous faire comprendre. Mais les coréens chercheront la plus part du temps à vous aider, pas de problème de ce côté-là.

Ensuite et comme partout, ne jamais se considérer comme au dessus des lois en tant qu’étranger, il existe beaucoup de cas ou les étrangers se considèrent comme tout puissant à l’étranger la police coréenne et la justice ne rigoleront pas avec vous.

Et enfin, ne pas paniquer par rapport à la Corée du Nord : ce pays semble être la dernière des considérations des Séoulites. Bien que vous trouviez des stigmates de ce conflit dans la ville (masque à gaz présent dans le métro, refuges à beaucoup d’endroits, etc …) vous ne ressentirez aucun danger dans votre quotidienne. En gros, c’est un pays qui parle beaucoup mais qui agit peu.

Et le mot de la fin ?

Vivre à Séoul pendant quatre mois aura été une des expériences les plus enrichissantes de ma vie. Que ce soit les voyages que nous ayons fait autour (notamment la Chine et Pékin ou encore l’île de Jeju) ou la découverte de la ville tout aura été plaisir. Cette ville vous fera découvrir une culture surprenante, charmante et raffinée.
Si un jour vous avez la possibilité, n’hésitez pas une seconde et venir découvrir la Corée.

Jeju Island, Corée du Sud

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *