post

Chaque année, il y a en France plus de 120 000 jeunes en France qui partent étudier à l’étranger dans le cadre de leurs études, en programme d’échange. La durée de l’échange varie entre six mois et un an environ. Les destinations les plus prisées sont l’Espagne, l’Allemagne, l’Angleterre, et les pays d’Amérique (Nord et Sud).
Mais certains font le choix de partir bien plus loin, comme Anne-Sophie et Lisa, qui ont choisi de partir bien plus loin et d’aller étudier à Sydney, en Australie. Elles ont donc répondu à quelques questions pour faire un point trois mois après le départ. 

 


Pourquoi vous avez choisi l’Australie pour un échange universitaire ?

Lisa: Depuis toute petite, l’Australie est l’un des pays qui m’attire le plus. Tout est présent dans ce pays, le soleil, les grandes villes, le désert, la plage, l’immensité en un mot ! Et lorsqu’en terminale j’ai vu que ma fac proposait un échange avec une université en Australie, mon choix était vite fait.

Procédures administratives : ça consiste en quoi pour partir ?

Lisa: Avant même de savoir si l’on peut partir, il faut passer un examen d’anglais, le TOEFL, pour savoir si notre niveau d’anglais était admissible pour suivre des cours avec l’université d’échange. Le score demandé est plutôt élevé, donc il faut s’y prendre vraiment en avance pour se préparer à toute éventualité.
Je l’ai passé en octobre alors que les dossiers étaient à rendre en janvier, mais encore une fois s’y prendre à l’avance permet de le repasser une deuxième fois si le score n’est pas suffisant.

Une fois que la demande d’échange international est acceptée par l’université australienne, il faut faire une demande de visa par Internet. Les démarches sont assez longues, parce qu’il faut des numéros donnés par l’université d’accueil, et avec les décalages horaires et les dates de vacances qui sont totalement différentes, ça prend sont temps ! Après il faut s’occuper de tout ce qui est basique: banques, assurances, logement, mais ce n’est pas le plus long.


Qu’est ce que vous imaginiez sur l’Australie avant de partir ?

Anne-Sophie: Nous on avait un gros cliché sur l’Australie: notre échange est à Sydney donc je m’imaginais du soleil toute l’année, avec des surfeurs partout dans les rues, la plage qui serait notre deuxième maison. Je rêvais de voir les kangourous et les koalas !

Quelle vision de l’Australie avez-vous maintenant que vous y habitez ?

Anne-Sophie: L’arrivée nous a un peu choqué: c’était l’hiver, ce qui correspond au début de notre printemps à nous, donc la plage et les surfeurs pas pour tout de suite ! Mais ensuite le temps s’est amélioré, et là bien sûr tous les clichés de l’Australie reviennent, le beau temps et ce qui s’en suit.

Au niveau des cours, l’Australie est à l’opposé de la France: ici tout le monde a entre 6 et 12 heures de cours par semaine au maximum et l’ambiance en cours est très différente. Les gens mangent, envoient des messages, arrivent très en retard en cours sans que ça ne pose problème à qui que se soit. Il y a du bon et du mauvais, mais même s’il s’agit d’un pays occidental, le choc culturel se fait sentir


Quel bilan au bout de 2 mois ?

Lisa: Le temps d’adaptation est très différent selon les personnes… Pour ma part  j’ai eu beaucoup, beaucoup, beaucoup de mal a m’adapter à la vie d’ici, mais Anne-Sophie s’est adaptée plus facilement. Ce qui me manquait le plus, c’était l’ambiance parisienne que j’aime tant et que naïvement je pensais retrouver ici ! Aujourd’hui, après deux mois dans le pays, je commence enfin à prendre mes marques et à apprécier chaque moment de la vie australienne.

Je ne regrette absolument pas mon choix d’être partie à l’autre bout du monde, même si ma famille, mes amis et mon copain me manquent, c’est une expérience a vivre et à ne pas rater.


Quelques conseils à donner avant de partir

• Faire attention aux dates limites pour tout !! Le visa, les dates importantes concernant l’université (inscription, choix des cours, assurances)… Les dates butoires arrivent très rapidement.

• L’Australie n’étant pas tout à côté de la France, les billets d’avion coûtent super cher. Je conseille de prendre les billets dès que vous connaissez la date de vos cours !

• Il ne faut pas oublier de vérifier la saison avant de partir, pour notre cas on avait un peu oublié le fait que lors de notre arrivée c’était l’hiver, donc il faut être un minimum équipé.

• Concernant la valise, on vous conseille de la préparer un peu en avance, parce qu’un départ de six mois demande plus d’attention qu’un départ en vacances, il faut penser à plein de petite choses (adaptateurs, médicaments sur ordonnance, etc). Et surtout que les deux dernières semaines avant le départ, tout s’accélère ! Entre les derniers détails à régler avant le grand départ, les derniers aurevoirs…

• Une fois sur place, on conseille de faire une liste des choses à voir et à faire dans votre « nouvelle ville », parce que six mois passent beaucoup plus vite que ce que l’on pense !

2 thoughts on “Etudier à l’étranger: Anne-Sophie et Lisa à Sydney, Australie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *