post

Si un jour, vous vous êtes déjà dit « Je n’irais jamais en prison de ma vie« , alors vous pourriez bien vous tromper en visitant Ottawa ! La capitale du Canada regorge de nombreuses auberges de jeunesse, plus ou moins réputées. Mais la plus connue d’entre elles, et surtout la plus épique, c’est la Ottawa Jail Hostel.

Oui, il s’agit bien d’une auberge de jeunesse construite dans une ancienne prison ! L’expérience est à tenter, car on s’y croirait presque.

Particularités

L’établissement se remarque déjà de loin: une vraie tête de prison, gris avec des barreaux, autant le dire au premier abord on n’a pas envie d’y mettre les pieds ! La réception est déjà plus gaie: des affiches, des gens de l’auberge, un vrai hostel en somme.

Façade de la Ottawa Jail Hostel

Crédits photo: www.blog.hihostels.com


Pour accéder aux étages, il faut ouvrir une lourde porte en bois, et là on rentre dans le cœur de la chose… La cage d’escalier est protégée par des grilles en fer (à l’époque pour éviter les suicides).

En ce qui concerne les dortoirs, ils sont bien sûr dans des cellules ! Il a fallu des travaux bien sûr, pour permettre des dortoirs offrant plus de capacité. A côté de chaque porte de cellule, on trouve un panneau qui explique qui a été enfermé ici (histoire de mettre dans l’ambiance !).

 

Couloir de prison à Ottawa Jail Hostel


Une nuit dans la prison

Histoire de tenter l’expérience, j’avais réservé un lit pour 3 nuits dans un dortoir de filles de 4 personnes.

      Le prix

Pour 3 nuits, j’ai payé 87 dollars taxes incluses et petit-déjeuner compris, soit environ 63 euros: pour une auberge de jeunesse, je trouve ça quand même cher. Je n’ai pas utilisé de réductions spécifiques (étudiantes, promotions, etc).

      La cellule

En arrivant, j’ai été un peu choquée de la taille du dortoir: même s’il n’était que pour 4 personnes, il était vraiment exigu: pour être assez claire, il était impossible de circuler à deux dedans, car il devait faire 10 m² en tout. A part ça ce problème d’espace de circulation, les lits étaient confortables et propres, et chaque personne avait son casier personnel, à verrouiller avec un cadenas. L’auberge fournit pour chaque personne des draps de lits (taie d’oreiller, housse de matelas, drap simple), et une serviette de bain.

Entrée d'un dortoir à la Ottawa Jail Hostel

 

La nuit en elle-même s’est bien passée, car les couloirs sont calmes et on ne se sent pas vraiment oppressé par l’atmosphère prison. En fait, on s’habitue assez vite au côté barreaux, qu’on tourne assez vite en dérision !

      Services proposés

L’auberge, et comme beaucoup d’auberges de jeunesse, propose à la location des vélos, des réservations de taxis, de bus et de visites de la ville d’Ottawa. On peut aussi aller au bar de l’auberge, le Mugshots Bar, qui est plutôt sympa. La réception propose chaque soir de la semaine une activité différente, l’ambiance y est vraiment agréable.  Il y a aussi la possibilité d’avoir une visite guidée de la prison !

 

 Entrée du musée de la prison


Bilan

La Ottawa Jail Hostel est je trouve une bonne auberge de jeunesse, du point de vue de la propreté, de la localisation (en plein centre-ville d’Ottawa) et de l’ambiance. Ensuite, je ne pense pas y retourner pour deux raisons:
cellule trop exiguë (je ne demande pas le Hilton, mais même à deux debout c’était compromis pour se déplacer…)
prix trop élevé, qui selon moi ne justifie pas le standing « prison », même si c’est assez surprenant au début.

Un défi ?

Une des personnes de l’auberge m’a dit que la personne qui réussirait à dormir une nuit entière dans une certaine cellule du 13ème étage se verrait offrir une nuit par l’auberge. Apparemment, la nuit offerte n’a toujours pas trouvé preneur…

Pour réserver: ICI

La Jail Hostel en hiver… L’intérieur est un peu plus chaleureux 😉

Crédits photo à la une: www.hihostels.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *