post

Organiser sa visite au Canyon del Colca

Sur la route du Lac Titicaca à Arequipa, le Canyon del Colca est le deuxième canyon le plus profond du monde: avec des paysages qui promettaient un beau spectacle, j’ai décidé de m’y arrêter quelques jours pour voir de mes propres yeux ce fameux canyon où coule le Rio Colca. 

 

Se rendre au Canyon del Colca

Personnellement, je me suis rendue au Canyon del Colca depuis le lac Titicaca côté péruvien, c’est-à-dire depuis la ville de Puno. Pour cela, j’ai pris un bus de 6h environ avec la compagnie Rutas del Sur. Le bus en soi était très bien… mais complètement vide ! On était littéralement 2 dans le bus… Je pense que dans tous les cas, le bus devait revenir jusqu’au Canyon pour aller chercher des touristes, donc autant ne pas le faire circuler à vide.
À noter aussi; j’avais réservé sans le savoir un bus avec guide, ce qui fait qu’on a eu pendant le trajet 2 ou 3 micro-étapes pour nous montrer un ou deux oints de vue, des alpagas ou encore nous faire un petit point historique sur la région. Sympa en soi, mais inattendu ! Ce trajet m’a coûté 70 soles (18,92 €), et m’a déposé dans la ville de Chivay, qui est l’une des villes les plus desservies du Canyon del Colca.

Il est aussi possible de prendre des bus ou des colectivos menant jusqu’à d’autres villes: voulant aller jusqu’à Yanque, j’ai donc pris un taxi en arrivant dans le centre de Chivay pour me rendre jusqu’à là-bas. Tout à l’ouest du Canyon, la ville de Cabanaconde est aussi un point important de départ des excursions.

Enfin, il est aussi possible d’arriver au Canyon depuis la ville d’Arequipa: des bus font le trajet assez régulièrement, et il est même possible de faire une excursion d’une journée (ce que je ne conseille pas vraiment) !

my travel project


Visiter le Canyon autrement: la Forteresse de Chimpa 

Si l’on cherche un peu les attractions touristiques principales du Canyon del Colca, celles qui ressortent en premier sont bien sûr la randonnée de quelques heures directement dans le Canyon, au pied du Rio Colca, ainsi que la Cruz del Condor, qui est un point de vue sur le Canyon permettant également d’admirer le vol des condors à certaines heures de la journée.

Mais voulant avoir une autre expérience du Canyon que celles proposées par les guides de voyage, j’ai commencé à m’intéresser davantage aux excursions plus lointaines: et donc, j’ai vu qu’il était possible de marcher jusqu’à la Forteresse de Chimpa, perchée à 3500 mètres d’altitude, et qui apparemment aurait l’un des meilleurs points de vue sur le Canyon et ses environs.
Bien sûr, n’étant pas la randonnée la plus prisée ni la plus proche de Chivay ou Yanque (où j’étais), le prix de l’excursion est revenu un peu plus cher: je conseille d’ailleurs vivement de ne pas y aller par soi-même ! Même si en soi la randonnée en elle-même est plutôt facile et bien indiquée, il faut bien 1h30 de route pour s’y rendre, et le chemin n’est pas franchement évident. En me renseignant auprès des agences de tourisme à Chivay, j’ai pu réserver le transport aller-retour jusqu’au point de départ de la Forteresse, et négocier pour que le chauffeur nous accompagne pour la randonnée (ne connaissant pas le chemin en avance), moyennant pourboire. Selon moi, un bon deal: 80 soles par personne, soit 21,62 € (pas le moins cher non plus, on s’entend).

my travel project my travel project my travel project


La montée jusqu’à la forteresse dure environ 1h30… sur le principe
. Avec un manque de souffle assez conséquent dû à l’altitude, j’ai eu pas mal de difficultés à faire l’ascension, qui m’a pris plutôt 2h-2h15. Mais une chose est sûre: le chemin est bien tracé et facile à emprunter. Et on a une vue de dingue pendant toute la montée ! Arrivés au sommet, la forteresse en elle-même est assez petite mais  offre une multitude de points de vue différents. Attention au vent, il est assez fort rendu au sommet !
Je te conseille aussi de bien emporter avec toi de la crème solaire, de l’eau et de quoi manger: l’altitude peut rapidement te mettre un coup. Et pas de panique si tu as besoin de t’arrêter: on trouve quelques « abris » pour faire une pause le long du chemin.

C’est vraiment une randonnée que j’ai apprécié faire, malgré mon manque de souffle à certains moments qui ont rendu l’ascension plus difficile ! En tout cas, la vue en valait bien la peine en arrivant. Et j’ai croisé en tout 2 personnes sur tout le chemin, aller et retour. Être toute seule au sommet, ça valait vraiment le coup

my travel project


Dormir au Canyon del Colca

Dépendamment d’où tu souhaites visiter le Canyon, tu peux vraiment dormir à plusieurs endroits: comme Cabanaconde par exemple, qui est plus à l’ouest. Mais si comme moi, tu arrives vers le point le plus central, c’est-à-dire vers Chivay, alors il existe plein de petits villages proches dans lesquels tu pourras trouver hôtels/guesthouses/ou même auberges ! Les hôtels et hostels restent cependant plus nombreux à Chivay: si tu préfères avoir le choix, je te conseille de regarder d’abord là-bas.

Personnellement, j’ai fait le choix de loger à Yanque, qui est à seulement quelques kilomètres de Chivay en colectivo. Yanque n’est constituée que de quelques rues, mais la place principale est vraiment mignonne ! 
Grâce à une réduction DE DINGUE sur Booking (environ 50% si je me souviens bien, l’avantage de réserver en dernière minute !), j’ai pu louer une chambre au Casona Ecolodge, hôtel où je ne serai certainement pas allée sans cette réduction ! Je te conseille de jeter un oeil… on sait jamais, tu seras peut-être chanceux 😉


Mes conseils pour la Canyon del Colca

  • Renseigne-toi en avance sur les différenets circuits proposés et points d’intérêt au Canyon del Colca. En réservant ou en te décidant au dernier moment, tu prends le risque de devoir payer plus cher, car dans l’obligation de prendre un transport privé pour visiter.
  • Contrairement au conseil de dessus, je te conseille quand même d’allouer une plus grosse partie de otn budget aux excursions, si elles te permettent d’aller plus loin et dans des coins moins prisés ! Personnellement, je ne regrette pas mon choix.
  • Prends bien en compte l’altitude lors de tes randonnées: j’ai eu bien plus de difficulté avec l’altitude dans le Canyon del Colca, alors que j’étais déjà à plus de 3500 mètres d’altitude depuis plus de 2 semaines. Prends de l’eau avec toi et des snacks sucrés pour éviter le mal de smontagnes le plus possible !
  • Ne prends pas de taxi pour te balader entre les diverses villes du Canyon: de nombreux colectivos partent de la place principale de ces petits villages, et les trajets sont très peu chers: 1.5 Sol pour un Yanque-Chivay, par exemple.

my travel project


Bonnes adresses

Casona EcolodgeAv. Collahua s/n,Yanque – Valle del Colca, Yanque. Cet hôtel est clairement le plus cher de Yanque: merci le programme Genius de Booking, qui m’a permis d’y aller pour moins cher ! Si tu as le budget, c’est un hôtel incroyable, calme, et avec une superbe vue sur le Canyon del Colca. Et en plus, il y a même des alpagas dans les jardins ! 
> Réserve ici avec mon lien de parrainage Booking pour avoir une réduction 🙂

Casa Magica, place principale de Yanque, Yanque. Un petit resto qui ne paye pas de mine, avec une propriétaire sympa et très souriante, Les prix étaient en plus vraiment abordables 🙂

 

my travel project my travel project


Le Canyon del Colca est vraiment un endroit impressionnant et avec BEAUCOUP de coins à découvrir: je te conseille vraiment d’y faire un tour pendant ton voyage au Pérou !

post

Arequipa, la ville blanche péruvienne

En arrivant au Pérou, j’avais une certitude concernant les villes que je souhaitais découvrir: Arequipa était sur ma liste ! Après en avoir entendu parler par une copine qui avait eu un coup de cœur pour la ville et son architecture, j’étais bien curieuse de connaître cette ville. En plus, n’étant située qu’à 2500 mètres d’altitude « seulement », j’ai vraiment apprécié d’avoir l’impression de prendre un grand bol d’air, après avoir passé plus de 2 semaines à un minimum de 3600 mètres d’altitude (et je peux te dire que parfois, le manque d’air se fait ressentir). 
Bref, je te propose de découvrir cette super ville dans cet article !

 

 

Comment arriver à Arequipa ?

Je me suis rendue à Arequipa depuis le Canyon del Colca: j’ai réservé un bus… qui s’est révélé être en fait un minibus d’excursion, où il restait des places disponibles pour revenir à Arequipa ! Le trajet a duré environ 4 heures, et j’ai payé 30 soles, soit l’équivalent de 8,03 €
Il est aussi possible d’arrive à Arequipa depuis la côte ouest du Pérou (Ica ou Paracas), ou encore de s’y rendre depuis Cusco en bus de nuit. 
– Ica > Arequipa: 708 km
– Arequipa > Cusco: 486 km

Arequipa dispose aussi d’un aéroport, si tu souhaites t’y rendre en avion. 

 

Arequipa: une ville blanche, et animée ! 

Arequipa est connue au Pérou comme étant « la ville blanche »: et c’est sûr qu’en arrivant à la Plaza de Armas, on s’en rend compte assez vite, les façades sont entièrement blanches sur la majorité des bâtiments ! En fait, Arequipa est une ancienne cité coloniale fondée par les Espagnols au XVIème siècle, dont les bâtiments ont été construits à l’aide de roche volcanique, étant donné que la région ne manque pas de volcans.
D’ailleurs, les points de vue sur les environs et les volcans ne manquent pas ! On en trouve BEAUCOUP, et on découvre chaque fois un peu mieux la région ! 

A Arequipa, on ne manque pas de choses à voir et à faire: je te propose de découvrir avec moi quelques activités et visites pour ton prochain voyage à Arequipa.  

my travel project


Dans le centre historique

Le Monastère Santa Catalina est selon moi l’incontournable lors d’une visite d’Arequipa: et honnêtement, je suis loin d’être la seule à le dire. Ce monastère est énorme (à vrai dire, c’est le plus grand du monde) et surtout, très coloré ! L’entrée coûte 40 soles (10,71 €), et je te conseille de bien prévoir 2 à 3 heures de visite tellement les salles sont nombreuses. Tu peux même te reposer dans l’un des jardins du monastère, où t’arrêter pour manger un bout dans le café du monastère. Ce que j’ai adoré, c’est vraiment la diversité de couleurs et le sentiment de plénitude que l’on a quand on visite ce lieu. 
C’est une des plus belles visites que j’ai faites au Pérou. Je ne peux que te le recommander ! 

my travel project my travel project my travel project

 

Pas très loin du Monastère, on tombe sur la fameuse Plaza de Armas: toute ville qui se respecte en Amérique du Sud en a une (c »est-à-dire, TOUTES les villes). La place est vraiment lumineuse grâce aux façades blanches, et tu peux même prendre un peu de hauteurs en montant au premier étage des arcades. Là, tu peux soit t’asseoir sur un banc pour admirer la vue… soit prendre un verre à la terrasses des innombrables restos qui ont élu domicile ici 🙂 Ce que j’ai aimé de la Plaza de Armas d’Arequipa, c’est l’ambiance qui y règne: littéralement jour et nuit, les locaux se pressent ici pour discuter, se balader, manger un bout, faire de la musique… enfin bref, un peu de tout ! Le soir, ça donne vraiment une vibe super sympa.

my travel project my travel project


Le Marché de San Camilo
se trouve d’ailleurs pas très loin de la Plaza de Armas: si tu aimes l’ambiance des marchés à la sud-américaine, alors celui de San Camilo ne va pas te décevoir: niveau stimulation des 5 sens, on est en plein dedans ! Couleurs, odeurs, textures… moi, c’est quelque chose que j’adore, même si je dois avouer qu ela vue de la viande crue avec plein de moucherons n’est pas ma vision préférée à 9 heures du matin. Néanmoins, j’adore l’ambiance, car c’est tellement différent de ce à quoi j’ai été habituée. En plus, les marchés en Amérique du Sud sont vraiment pas chers: donc si tu comptes te servir de la cuisine de ton auberge pour cuisiner, je te conseille vraiment d’y faire un tour, tu pourrais être étonné de voir à quel point c’est abordable quand on a un petit budget ! 

my travel project


Dans le quartier de Yanahuara

Le quartier de Yanahuara est celui où je logeais pendant mon passage à Arequipa (d’ailleurs, si tu veux réserver le AirBnB où j’étais, va voir en bas de l’article !), et j’ai été super surprise par ce quartier: mis à part le fait qu’il soit énorme, on y trouve un dédale de rues pavées où se balader est vraiment sympa. D’ailleurs, c’est aussi dans ce quartier que tu pourras visiter les fameuses arches de Yanahuara: ces arches donnent sur un parvis devant une église, et ont le mérite de donner sur l’une des plus belles vues sur la ville et sa région. C’est d’ailleurs le premier point de vue que j’ai découvert à Arequipa, vu que je logeais à exactement cinq minutes des arches !
De manière générale, j’ai trouvé ce quartier vraiment idéal pour se balader et flâner sans but précis. 

Et comme je suis adepte des parcs, j’ai aussi profité de mon passage à Arequipa pour aller au parc Selva Alegre. Situé entre le quartier de Yanahuara et le centre historique, ce parc est très grand et souvent bondé le week-end ! Il permet aussi d’avoir une belle vue sur les volcans au loin… et quand il fait beau, ça vaut vraiment le coup 🙂 

my travel project


Mes bonnes adresses à Arequipa 

Le AirBnB de Claudia a été PARFAIT pour mon séjour à Arequipa. Situé dans le quartier de Yanahuara et à seulement 10 minutes à pied du centre-ville, les hôtes étaient adorables et le logement super propre et fonctionnel. Je ne peux que te le recommander ! 
> Utilise mon lien de parrainage AirBnB pour 30 € de réduction sur ton premier voyage 🙂

EcoBrunch, Calle Bolivar 429, Arequipa. Ce restaurant minuscule est bon, éco-responsable, avec des options végé, pas loin de la Plaza de Armas et EN PLUS est pas cher ! Franchement, que demander de plus ?

La P’tite FrançaiseCalle Santa Catalina 413Arequipa. Ce restaurant de crêpes est loin d’être typique… Mais quand tu n’as pas mangé de crêpes depuis plus d’un an, c’est un cadeau tombé du ciel. Les crêpes sont très bonnes, et pas si chères que ça pour de la nourriture française au Pérou ! 

Buda ProfanoCalle Bolivar 425Arequipa. Ce restaurant de sushis entièrement vegan est magnifiquement bon, en plus d’être bien placé. Je n’ai rien à dire de plus, c’était un délice ! 

my travel project


J’ai trouvé Arequipa vraiment paisible et agréable par rapport aux autres villes que j’ai eu l’occasion de visiter au Pérou. Et toi, t’en as pensé quoi ?

post

Budget, conseils et bonnes adresses pour un voyage au Pérou

Le Pérou était l’un des pays que je voulais le plus visiter en Amérique du Sud. Pourquoi ? Aucune idée ! Sûrement parce que je connaissais des gens qui avaient déjà visité le pays et qui avaient adoré ! Quand j’ai eu l’occasion d’y aller, je n’ai pas hésite une seule seconde et j’ai passé trois semaines dans ce pays, en majorité dans le sud. 

Dans cet article, j’utilise le taux de change en vigueur en mars 2019: 1 € = 3,71 PEN.

 

BUDGET

Transports

Les transports ont été un poste de dépenses assezzzz conséquent au Pérou: et pour cause, j’ai pris le bus un nombre incalculable de fois ! Bien sûr, il faut aussi prendre en compte que j’ai décidé de prendre l’Inca Rail, un train relativement cher pour aller jusqu’au Machu Picchu. Mis à part ça, j’ai pris un bon nombre de bus, de taxis, de moto-taxis ! Le réseau de transports est quand même assez bien développé au Pérou, mais attention: les routes sont vraiment sinueuses, donc si tu as le mal des transports, prévois en conséquence !

– Bus Puno – Canyon de Colca: 70 soles (18,60 €)
– Bus Arequipa – Cusco: 135 soles (35,89 €)
– Un taxi dans le centre d’Arequipa: 7 soles (1,86 €) 
– Un moto-taxi à Ayacucho: 10 soles (2,65 €) 
– Train Inca Rail Ollantaytambo-AguasCalientes : 370 soles (98,37 €)
– Bateau pour les îles Uros A/R: 35 soles (9,30 €)

my travel project

 

Logement

Pendant mon voyage au Pérou, j’ai autant testé des auberges de jeunesse que des hôtels un peu plus haut de gamme (on s’entend que c’était pas un 5 étoiles non plus haha), que des AirBnB ! J’ai trouvé que le rapport qualité-prix était plutôt bon, même si je l’avais trouvé meilleur en Bolivie. Clairement, ce n’est pas le poste de dépense le plus important, ce qui est plutôt rassurant quand on sait que le Pérou était quand même plus cher que la Bolivie !

– Un AirBnB à Lima pour 3 nuits pour 2 personnes: 380 soles (101 €)
– Une chambre double en guesthouse à Ollantaytambo : 73 soles (19,40€)
– Un AirBnB à Arequipa pour 3 nuits pour 2 personnes : 159,40 soles (42,37€)
– Une chambre double en hôtel à Puno : 56,40 soles (15€)

 

Nourriture et boissons

Comme d’habitude, et comme pendant touuuus mes voyages: j’aime bien dépenser un peu plus que prévu dans la nourriture. Pourquoi ? Parce que J’ADORE découvrir la nourriture locale, et même si tu peux le déocuvrir à moindre prix en mangeant de la street food, j’adore partir à la recherche de nouvelles adresses de restos quand je suis en voyage ! Au Pérou, j’ai aussi profité d’être parfois en auberge ou en AirBnB pour faire les courses et cuisiner moi-même. Bref, tu devrais avoir une idée plutôt générale de ce que tu peux t’attendre à dépenser côté bouffe et boissons ! 

– Un plat + une boisson dans un restaurant local : 54 soles (14,41 €)
– Un verre dans un bar : 10 soles (2,67 €) 
– Une crêpe (oui, pas du tout local, mais c’était trop bon) : 24 soles (6,41€)
– Un dîner pour 2 personnes (plat+boisson) : 88 soles (23,50 €) 
– Des courses au marché local pour 2 personnes : 20 soles (5,33 €)
– Une bière : 6 soles (1,60 €)

my travel project


Sorties, activités et extras

Dépendamment de ce que tu veux faire et visiter au Pérou, certaines activités coûtent un rein… et d’autres trois centimes ! Je te conseille vraiment de te renseigner, de négocier auprès des agences de voyage, et aussi de voir si tu as le droit à des réductions ! N’hésite pas à réserver une part un peu plus importante de ton budget aux activités et excursions, car elles valent vraiment le coup au Pérou. 

– Une excursion de quelques heures aux îles Uros: 35 soles (9,34 €)
– Une excursion privée à la Forteresse de Chimpa (Canyon del Colca) pour deux personnes: 160 soles ( 42,70 €)
– Une entrée pour le Monastério à Arequipa : 40 soles (10,67 €)
– Une entrée au Machu Picchu avec réduction étudiante : 77 soles (20,55 €)
– Une entrée au Machu Picchu sans réduction étudiante : 152 soles (40,57 €)
– Excursion de quelques heures aux Islas Ballestas : 46 soles (12,27 €)
– Entrée aux Salineras de Maras : 10 soles (2,67 €)

my travel project

my travel project

my travel project


MON BUDGET POUR TROIS SEMAINES AU PÉROU

Mon voyage de trois semaines au Pérou a été honnêtement plus onéreux que la moyenne des voyageurs qui viennent visiter le pays. Pourquoi ? Parce que nous avons (et oui, je ne voyage pas seule, ce qui déjà pèse dans le budget haha) décidé de privilégier les activités et expériences. Il faut donc compter dans le budget un train qui est loin d’être obligatoire, et un saut en parapente 😉 En plus du shopping de fin de voyage (catégorie Divers) pour la famille et les amis ! 
Il n’existe pas de bon ou de mauvais budget. J’espère que ça te donnera quand même une idée ! 

My Travel Project

J’ai dépensé en moyenne par jour 50,70 € pendant mon voyage au Pérou. Comme tu le vois, c’est assez onéreux, et pourtant j’ai logé en majorité dans des auberges de jeunesse et en AirBnB ! Les transports ont aussi représenté une bonne part de mon budget: les trajets sont longs au Pérou, et surtout peuvent être dangereux à cause des routes assez sinueuses. J’essayais donc, dans la mesure du possible, de prendre des compagnies réputées (comme par exemple Cruz del Sur), qui forcément sont plus chères. 

Voilà pour mon budget, et si tu as plus de questions, je t’attends dans les commentaires 🙂 

 

BILAN ET CONSEILS

  • Anticipe bien les temps de trajet au Pérou: certaines distances semblent minimes en regardant le kilométrage sur Google Maps, mais en réalité, le relief du pays fait qu’un trajet qui durerait 2 heures en France peut bien en durer 6 heures au Pérou. Je te conseille donc de prévoir en avance !
  • Comme pour la Bolivie, prends le temps de t’habituer à l’altitude, qui peut vraiment te choquer en arrivant. Prends 2 ou 3 jours pour te reposer et t’habituer au manque d’air !
  • Renseigne-toi en amont sur les excursions et activités que tu souhaites faire: certaines doivent être réservées en avance si tu souhaites payer moins cher. Je me suis déjà retrouvée « bloquée » à devoir payer plus que prévu car les activités que je voulais faire étaient sold out.
  • Si tu en as la possibilité, achète ton billet pour le Machu Picchu au bureau de Cusco ! Si tu les achète en ligne, une commission te sera prélevée. En plus, au bureau de Cusco, tu pourras bénéficier de la réduction étudiante ! 🙂 

my travel project


BONNES ADRESSES

Puno (Lac Titicaca)

Nak Hoteles, Jr. Velasco Astete 307 Esquina con Jr. Acora Nº 281, Puno, Peru. Un hôtel simple, mais qui fait le job. Les chambres étaient propres, pas chères, et relativement proches du port de Puno. 
> Réserve ici avec mon lien de parrainage Booking pour avoir une réduction 🙂 

La Table del Inca239 Jr. Ancash, Puno. Un restaurant plus cher que la moyenne: mais qui vaut le coup vu la qualité des plats. Si tu as envie de te faire plaisir, c’est vraiment une bonne adresse !


Canyon del Colca

Casona Ecolodge, Av. Collahua s/n,Yanque – Valle del Colca, Yanque. Cet hôtel est clairement le plus cher de Yanque: merci le programme Genius de Booking, qui m’a permis d’y aller pour moins cher ! Si tu as le budget, c’est un hôtel incroyable, calme, et avec une superbe vue sur le Canyon del Colca. Et en plus, il y a même des alpagas dans les jardins ! 
> Réserve ici avec mon lien de parrainage Booking pour avoir une réduction 🙂


Arequipa

Le AirBnB de Claudia a été PARFAIT pour mon séjour à Arequipa. Situé dans le quartier de Yanahuara et à seulement 10 minutes à pied du centre-ville, les hôtes étaient adorables et le logement super propre et fonctionnel. Je ne peux que te le recommander ! 
> Utilise mon lien de parrainage AirBnB pour 30 € de réduction sur ton premier voyage 🙂

EcoBrunch, Calle Bolivar 429, Arequipa. Ce restaurant minuscule est bon, éco-responsable, avec des options végé, pas loin de la Plaza de Armas et EN PLUS est pas cher ! Franchement, que demander de plus ?

La P’tite Française, Calle Santa Catalina 413Arequipa. Ce restaurant de crêpes est loin d’être typique… Mais quand tu n’as pas mangé de crêpes depuis plus d’un an, c’est un cadeau tombé du ciel. Les crêpes sont très bonnes, et pas si chères que ça pour de la nourriture française au Pérou ! 

Buda Profano, Calle Bolivar 425Arequipa. Ce restaurant de sushis entièrement vegan est magnifiquement bon, en plus d’être bien placé. Je n’ai rien à dire de plus, c’était un délice ! 

Cusco

Inka Wild HostelMatara 261, Centro de Cusco, Cusco. Cette auberge de jeunesse est vraiment super bien placée ! Je dois avouer que ma chambre (chambre double privative) était un peu sombre, mais ça ne m’a pas dérangée. Les parties communes sont vraiment cool, ainsi que le bar pour le p’tit dej. Le personnel était en plus vraiment à l’écoute ! 
> Réserve ici avec mon lien de parrainage Booking pour avoir une réduction 🙂

Organika, Calle Resbalosa N° 410 – Centro Historico. Ce restaurant ne propose que des plats avec des produits provenant de leur ferme biologique. Et ça se voit au goût, c’était tellement bon que j’y ai mangé 2 fois ! 


Aguas Calientes (Machu Picchu)

Llaqta Machu Picchu Pueblo, Aymuraypa Tikan 109, Machu Picchu. Un hôtel comme il en existe beaucoup à Aguas Calientes, qui avait le mérite d’être propre et à quelques minutes de la gare de train. Et le petit déjeuner était assez fourni !
> Réserve ici avec mon lien de parrainage Booking pour avoir une réduction 🙂

The Tree House Restaurant, Calle Huanacaure 105. Ce restaurant vaut le coup ! Après avoir rapidement remarqué que tous les restos ou presque à AGuas Calientes étaient des pièges à touristes et pas spécialement bons, je me suis tournée vers ce resto qui valait vraiment le coup. En prime, ils proposent (comme la plupart des restaurants d’ailleurs) des lunch box pour le Machu Picchu à un prix vraiment raisonnable. 


Ayacucho

Ilari Wari Hotel Sauna II, Jr. Pokras N° 107. Attention, il existe deux hôtels avec le même nom ! Celui là est dans un bâtiment plus traditionnel 🙂 Un hôtel très propre et fonctionnel, à 8 minutes à pied de la Plaza de Armas. Plutôt bien quand tu veux faire un stop sur la route de Cusco à Paracas ! 


Paracas

Willy’s House, Asociación Jose de san Martin Mz Q Lt.3, 11550 Paracas. Honnêtement, même si la localisation est bien, la rue pour y aller est en sable, et j’ai du m’y reprendre à deux fois pour trouver. Mis à part ça, la chambre était entièrement rénovée et super fonctionnelle. Les réceptionnistes étaient aussi super agréables et toujours à disposition.
> Réserve ici avec mon lien de parrainage Booking pour avoir une réduction 🙂


Lima 

Mon AirBnB à Surquillo était vraiment idéalement placé, à environ 10 minutes de Miraflores, dans un immeuble avec gardien. Tout était propre et bien fonctionnel, donc je ne peux que te conseiller d’aller ici ! 
> Utilise mon lien de parrainage AirBnB pour 30 € de réduction sur ton premier voyage 🙂

 

my travel project

Je suis repartie du Pérou avec un pincement au coeur… J’ai l’impression de ne pas en avoir assez vu de ce pays, et je n’attends qu’une chose: y retourner ! 

post

Le Lac Titicaca, à la frontière bolivo-péruvienne

Après deux semaines de voyage en Bolivie, j’arrive enfin à la frontière avec le Pérou, sur le lac le plus haut du monde: le lac Titicaca ! Si tu veux visiter la Bolivie et le Pérou, c’est l’étape incontournable pour passer d’un pays à l’autre. Situé à 3800 mètres d’altitude, c’est le lieu où tu peux découvrir de nombreuses îles et communautés. J’y ai passé 2 jours côté bolivien et une journée côté péruvien, et je te fais découvrir le tout dans cet article !

 

 

Le Lac Titicaca, côté bolivien

Je suis arrivée dans la région du lac Titicaca par le côté bolivien: depuis La Paz, j’ai pris un bus avec la compagnie 6 de Junio (que je ne recommande pas du tout d’ailleurs, le chauffeur conduisait comme un fou), qui m’a coûté 25 BOB (3,18 €) et le trajet a duré 3h30.
Côté bolivien, la ville d’arrivée est Copacabana: s’il y a apparemment quelques endroits à visiter dans cette ville, je n’ai pas trouvé grand chose à y faire… Mis à part, bien sûr, de voir la bénédiction des voitures sur la place principale ! C’est vraiment un phénomène à voir. Sinon, juste pour observe le coucher du soleil sur le lac, je te conseille de prendre un verre (ou à manger) dans l’un des bars-restos qui donne sur le port. 

My Travel Project

Mais passons au vif du sujet: depuis Copacabana, les excursions proposées sur le lac sont vers l’Isla del Sol et l’Isla de la Luna.
L’Isla del Sol est composée de trois parties: le nord, le centre et le sud. Malheureusement, suite à un conflit sur l’île, le nord de l’île est fermé. Donc, seul le sud est actuellement accessible, ce qui est déjà bien, mais un peu réducteur car c’est vraiment le nord de l’île qui renferme les coins les plus magnifiques !

my travel project

my travel project my travel project

Bref, j’ai finalement réservé une excursion d’une journée direction l’Isla de la Luna puis Isla del Sol, partie sud. J’ai payé pour l’excursion + l’entrée sur chaque île 55 BOB (7,01 €). A savoir que toutes les agences de tourisme proposent le même prix pour l’excursion… à toi de bien négocier pour faire la différence ! A ce que je sache, il n’est pas possible de faire l’excursion en solo, il faut obligatoirement passer par une agence
La visite commençait par l’Isla de la Luna, où je suis restée une heure sur place. Sur cette île, il est possible de monter assez haut pour avoir un beau point de vue sur l’île, en plus de découvrir quelques ruines (incas, si je dis pas de bêtises ?). 
Malheureusement, je pensais découvrir davantage un côté historique à l’île… et c’est vrai que ça n’a pas vraiment été le cas, donc le tour était vite vu. 

my travel project my travel project

Deuxième étape de l’excursion, l’Isla del Sol, bien plus grosse et surtout apparemment bien plus « riche » historiquement. Malheureusement pour moi, problème de communication avec le guide, la visite sur cette deuxième île consistait en 2 étapes:
– la première étape (optionnelle), où l’on pouvait sortir pour commencer une randonnée d’environ deux heures jusqu’au site du Templo del Sol, le plus populaire du sud de l’île,
– et la deuxième étape (obligatoire), qui était le port d’entrée majoritaire du sud de l’île (Yumani), où tout le monde s’arrêtait. 

N’ayant pas compris l’intérêt de la première étape, je me suis arrêtée à la deuxième étape, où il y avait bien moins à voir et découvrir, et d’où l’accès au site historique du Templo del Sol était trop loin pour pouvoir y aller aller-retour.
Bref, tu l’auras compris, j’ai été un peu déçue de cette visite. Si c’était à refaire, je me renseignerai davantage sur ce qu’il y a à voir et à faire sur ces deux îles, et je privilégierai la visite d’une des deux seulement. 


Le Lac Titicaca, côté péruvien

Côté péruvien, j’ai visité le lac Titicaca à partir de la ville de Puno, qui est une des grandes villes péruviennes bordant le lac, et facile d’accès en bus depuis Copacabana. Directement en arrivant à la gare de Puno, je me suis dirigée vers les agences de tourisme du terminal: bien sûr, ce n’était pas le meilleur moyen d’économiser de l’argent, vu qu’en général TOUT EST PLUS CHER dans les terminaux de bus, de gares et d’aéroport, mais j’ai fait ce choix pour une question de temps: je ne restais, par choix, qu’une seule journée à Puno, ayant déjà visité le côté bolivien pendant 2 jours.
Je savais également que je pouvais déjà avoir un bon aperçu de la vie de ce côté du lac avec une excursion d’une journée (parce que, comme à Copacabana, il est apparemment impossible de visiter en solo).

my travel project

my travel project my travel project

Cette excursion a été une très belle surprise: j’ai visité les îles Uros, qui sont des îles de paille complètement construites par les communautés locales. Si la visite était forcément un peu touristisée du fait de l’agence choisie, j’ai quand même adoré cette visite qui s’est révélée être beaucoup plus instructive que celle du côté bolivien. J’ai beaucoup appris sur la « construction » de ces îles en paille, la vie des communautés sur les îles Uros, et même l’organisation en termes de transports, de nourriture, en fonction des saisons, etc. Bien évidemment, on vous proposera forcément d’acheter quelques souvenirs auprès des locaux et de manger dans leurs restos: mais rien ne nous y oblige !

Pour cette visite d’environ 4 heures, j’ai payé 35 soles (9,30 €).

my travel project


Visiter le lac: quel côté privilégier ?

Tu l’auras sûrement compris si tu as lu l’article depuis son début: j’ai préféré le côté péruvien que le côté bolivien, car j’en ai tiré plus d’apprentissages. Néanmoins, je pense vraiment que le nord de l’Isla del Sol côté bolivien est à voir: c’est vraiment un lieu que je laisse inscrit sur ma liste pour quand je reviendrai (un jour, je l’espère !) en Bolivie ! 
Du côté péruvien, j’aurais aimé dormir sur les îles Amantani, qui sont des îles plus éloignées, où il est possible de dormir avec l’accord des communautés. J’aimerais bien pouvoir y aller lors d’un prochain futur voyage, mais je me renseignerai quand même en amont pour être sûre de ne pas imposer ma présence. 


Le passage de frontière Bolivie-Pérou

Vu qu’on parle de ce lieu si emblématique qu’est le lac Titicaca, autant t’évoquer également le passage de frontière, vu que tu devras sûrement y passer si tu décides de visiter le lac des deux côtés ! 
Personnellement, j’ai passé la frontière dans le sens Bolivie > Pérou. J’ai passé la frontière en bus: j’avais réservé un billet Copacabana-Puno avec la compagnie Titicaca: le trajet dure environ 2h30 et coûte 35 BOB (4,46 €).
Après environ 40 minutes, le bus arrive au poste-frontière de Kasani. A ce moment-là, le chauffeur demande à tous les passagers de sortir du bus, puis de se rendre au poste bolivien. Le passage est extrêmement rapide: à peine le temps de vérifier la fiche déclarative des douanes remplie dans le bus, de vérifier le tampon d’entrée, et un tampon de sortie apposé plus tard, j’étais déjà en train de me rendre au poste-frontière côté péruvien, à seulement une centaine de mètres !

Le passage de frontière prend à peine plus de temps de ce côté-là: on ne m’a même pas demandé si j’avais un billet de sortie du territoire, mais uniquement quand je repartais. Après avoir vérifié mon identité, je suis remontée dans le bus, avec mon tampon d’entrée au Pérou tout frais dans mon passeport !

Bref, le passage de frontière est vraiment facile, et pas de quoi fouetter un chat.

my travel project

 

Mes bonnes adresses au Lac Titicaca

A Copacabana

Ecolodge CopacabanaAv. Costanera, 9999 Copacabana, Bolivia. Un écolodge qui ne sera pas du budget de tout le monde, mais avec des super promotions en basse saison (ce qui explique que j’y sois allée !). Hyper agréable et reposant, avec un super bon petit-déjeuner et une belle vue sur le lac.
> Réserve ici avec mon lien de parrainage Booking pour avoir une réduction 🙂 

Winay MarkaAv Costanera | Corner with Av 6 de Agosto. J’y ai juste pris un verre donc je ne pourrais pas me prononcer sur la nourriture: mais pour boire un truc en face du coucher de soleil sur le lac Titicaca, c’était vraiment parfait ! 

A Puno

Nak Hoteles, Jr. Velasco Astete 307 Esquina con Jr. Acora Nº 281, Puno, Peru. Un hôtel simple, mais qui fait le job. Les chambres étaient propres, pas chères, et relativement proches du port de Puno. 
> Réserve ici avec mon lien de parrainage Booking pour avoir une réduction 🙂 

La Table del Inca239 Jr. Ancash, Puno. Un restaurant plus cher que la moyenne: mais qui vaut le coup vu la qualité des plats. Si tu as envie de te faire plaisir, c’est vraiment une bonne adresse !

my travel project

 

Même si j’ai aimé découvrir le lac Titicaca, je pense que si je devais y retourner, j’essaierai d’y rester plus longtemps et de sortir des sentiers battus !
Tu as déjà été au lac Titicaca toi ?