post

Définitivement sur ma bucket list depuis déjà de nombreuses années, il me semblait inconcevable de vivre au Brésil sans partir voir les chutes d’Iguaçu.
J’ai donc passé 2 jours dans la région de Foz do Iguaçu, à la frontière avec l’Argentine. 

D’ailleurs, n’oublie pas de checker ma vidéo sur les chutes d’Iguaçu ! 

Les chutes d’Iguaçu: côté brésilien

Premier stop pour moi: côté brésilien bien sûr, vu que j’étais de ce côté là de la frontière ! 
Depuis la ville de Foz do Iguaçu, il faut compte environ 20 min de trajet jusqu’à l’entrée du parc. Je te conseille VRAIMENT d’arriver tôt (c’est-à-dire avant 8h30 si tu en as la possibilité), car les cars arrivent par dizaines dès 8h45 ! Le prix d’entrée est de 62 reais (13,7 €), et on arrive ensuite vers les chutes par cars.

Les cars procèdent à plusieurs arrêts: en effet, dans le parc des Chutes d’Iguaçu côté brésilien, tu as la possibilité de faire pas mal d’activités, comme des randonnées écoaventures et des tours en bateau. Pour aller directement à la Trilha das Cataratas, c’est-à-dire le chemin qui longe le paysage des chutes, il faut s’arrêter au 3ème stop. 

La Trilha das Cataratas est le chemin le plus emprunté par les touristes qui visitent le côté brésilien des chutes: et la preuve en est, j’avais du mal à avancer à mon rythme. Le chemin fait un peu plus d’un kilomètre, et c’était vraiment bondé, même à 9h du matin. Honnêtement, le fait d’avoir visité les chutes un dimanche n’a pas du aider.
Le chemin longe donc le côté brésilien, et permet d’admirer toutes les chutes qui sont du côté argentin. A la fin de la Trilha das Cataratas, il est possible d’aller même au coeur des chutes avec une passerelle qui s’avance dans la Garganta do Diabo

Les chutes sont vraiment impressionnantes de ce côté là, car on les voit vraiment à 180 degrés ! Si en plus, tu vas ua bout de la passerelle de la Garganta do Diabo, tu seras bien mouillé, ça je peux te le dire ! Mais ne t’inquiètes pas, des petits vendeurs se feront un plaisir de te proposer une cape de pluie à acheter.

Les chutes d’Iguaçu: côté argentin

Je suis partie du côté argentin des Chutes le lendemain, assez tôt également. Depuis Foz do Iguaçu, il faut prévoir environ 40 minutes à 1 heure, dépendamment du temps d’attente à la frontière ! 
La première chose que j’ai remarquée, c’est la différence de monde à l’arrivée. Je suis arrivée à peu près à la même heure, soit environ 8h30 du matin. Après quelques minutes, je passais au guichet pour acheter mon billet d’entrée. Côté argentin, pas de bornes électroniques comme du côté brésilien. Pour les étrangers, le prix d’entrée s’élève à 600 pesos argentins, soit l’équivalent de 18,7 € (attention, quand j’étais aux chutes d’Iguaçu, le taux du peso argentin était très fluctuant, donc n’hésite pas à vérifier le taux de change !)

Pour arriver jusqu’aux chutes, j’ai préféré prendre le petit train proposé de ce côté là de la frontière ! C’était quand même plus sympa que les cars brésiliens, plus authentiques aussi. Ce petit train dessert les 3 différentes stations du Parc National argentin.
C’est d’ailleurs aussi une grande différence entre les deux côtes des chutes: le côté argentin est beaucoup plus diversifié, les chemins et passerelles sont plus nombreux. Grâce à ce systèmes de trilhas qui est tout de même assez développé, il est plus facile d’explorer à son rythme, sans être poussé ou ralenti par les autres visiteurs. On se retrouve moins entassés les uns sur les autres, et on se retrouve aussi bien plus près des chutes. Impressionnant donc, de voir le débit d’eau qui tombe par seconde ! 

D’ailleurs, c’est vraiment la dernière passerelle, au dessus de la plus grosse chute, est extrêmement impressionnante. Et à coup sûr, tu te feras bien mouiller aussi de ce côté-là ! 

 

Autour des chutes: à voir et à faire

Côté argentin, mis à part les chutes, il n’y a pas grand chose à faire: mais si tu as l’occasion de rester dans la ville de Puerto Iguazu pour déjeuner ou dîner, profite en car la nourriture est vraiment bonne

Du côté brésilien, le Parc national des chutes se trouve en face du Parque das Aves, c’est-à-dire le Parc des Oiseaux. Je l’ai visité, et je suis restée assez mitigée. 
Le Parque das Aves est en fait un parc et en même temps un centre de réhabilitation et conservation pour oiseaux. Ainsi, on y trouve de nombreux oiseaux vraiment magnifiques, ça c’est indéniable. Mais bon, j’ai trouvé certains enclos tout de même petits… Et l’obligation de suivre un chemin spécifique m’a un peu rebutée. Après, j’étais quand même très contente de voir autant d’oiseaux magnifiques

Un autre point d’intérêt que je voulais ABSOLUMENT voir, était le point de rencontre entre trois pays: le Brésil, l’Argentine et le Paraguay. Je voulais vraiment voir la jonction des trois pays au niveau du fleuve. 
Je te laisse cliquer sur la vidéo tout en haut de cet article pour découvrir ma réaction en arrivant à ce fameux Marco das 3 Fronteiras. 


Bons plans et bonnes adresses

  • Côté brésilien, arrivez très tôt et achetez vos tickets aux bornes électroniques: elles sont souvent un peu délaissées, et ça vous fera économiser un temps PRECIEUX !
  • Fais TRÈS attention aux qwatis: côté brésilien ou argentin, ces petites bêtes (qui ressemblent littéralement à des ratons-laveurs) fouillent dans les sac à la recherche de nourriture. 
  • Pense à vérifier les procédures d’entrée en Argentine pour visiter les chutes: si pour les français il n’y a pas besoin de visas, il existe certaines procédures pour les canadiens et suisses, par exemple. 
  • Il n’existe pas de réduction étudiante pour accéder aux chutes d’Iguaçu.

Restaurante Vo BertilaRua Bartolomeu de Gusmao 1116 | CentroFoz do Iguacu. Restaurant trouvé par hasard, c’est un des meilleurs restaurants italiens que j’ai pu tester. J’ai adoré le décor du restaurant, en plus d’être vraiment super bon !

 

A retenir de mon passage aux chutes d’Iguaçu: le côté argentin vaut largement plus le coup que le côté brésilien. Mais dans tous les cas, je ne peux QUE te conseiller de venir voir les chutes, car le spectacle vaut vraiment le détour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *