post

Mois de septembre, pas très envie de reprendre le boulot, et encore une furieuse envie de voyager (oui bon ça, ça change pas de d’habitude !). Après des rapides recherches sur les vols les moins chers en Europe, je décide donc de réserver mon week-end pour 3 jours dans la capitale de la République Tchèque: Prague.
Prague et Budapest, voilà deux capitales dont on m’a parlé tellement de fois. Honnêtement, j’étais bien contente de pouvoir enfin partir à la découverte d’une d’entre elles !


Un tour dans la vieille ville et autour du pont Charles

La ville aux cent clochers mérite bien son nom dans la vieille ville (Staré Město): de nombreux clochers et tours sont accessibles et permettent de découvrir des points de vue super sympas sur la ville. L’entrée est le même prix pour chaque tour (sauf la Tour Petrin) qu’il est possible de visiter dans la ville: ce qui permet de mieux choisir quand on est sur un budget ! Avec la carte étudiante, l’entrée revenait à 70 couronnes, soit 2,70 €.
Justement, c’est la tour au pied du pont Charles, côté vieille ville (Old Town Bridge Tower) que j’ai décidé de visiter. Au final, je n’ai pas été déçue: la vue sur le pont Charles, sur le mont Petrin et qui plus est sur la château de Prague m’a vite convaincue que j’allais apprécier cette ville.

Le pont Charles, parlons-en justement: certes très joli, je te conseille vraiment de choisir ton horaire pour y aller… J’y étais à 10h le matin et c’était déjà la foire d’empoigne ! Alors je te conseille vraiment d’y aller assez tôt le matin ou en soirée. Mis à part le monde, l’ambiance est tout de même sympa: beaucoup de stands à souvenirs, de très nombreuses statues tout le long du pont, et une très jolie vue sur le fleuve de Prague, la Vltava.

De l’autre côté du pont Charles, tu peux visiter le château de Prague: je ne vais pas m’étendre là-dessus, tout simplement parce que j’ai fait le choix de ne pas la visiter, et de seulement visiter les jardins, qui donnent un point de vue imprenable sur la ville. Il faisait beau, donc je n’avais pas envie de m’enfermer dans le château pendant plusieurs heures. Sinon, j’ai trouvé que les rues autour du château de Prague étaient vraiment typiques, comme si l’on sortait de Prague pour entrer dans un petit village tchèque. 


Après avoir passé le pont Charles et visité la Tour, il est temps de se diriger vers la place de la vieille ville. Très touristique, avec de nombreuses terrasses et des shows de rue, j’ai pourtant adoré cette ambiance ! C’est d’ailleurs sur cette place que l’on peut admirer l’horloge astronomique: je suis passée devant un peu par hasard un soir, ne m’étant jamais rendue compte avant qu’elle se trouvait sur la place de la vieille ville. Coup de chance, j’y étais juste à temps pour voir l’horloge astronomique s’animer et voir la mort sonner le glas (et l’heure par la même occasion, hein). Je n’ai pas filmé ce moment, parce qu’on s’entend que c’est tout de même assez bref… Mais cela te laisse le suspense ! 😉

 

Le centre-ville de Prague : histoire, shopping et points de vue

En allant un peu plus dans le centre-ville de Prague, on arrive dans la nouvelle ville (Nove Město), on peut découvrir un autre incontournable de Prague, apparemment: le Musée Juif et son cimetière. Le Musée juif permet d’en apprendre plus sur l’histoire de ce peuple en République Tchèque, notamment durant l’Holocauste.
Pour 220 couronnes (soit 8,51 €) en tarif étudiant, on a accès à 4 synagogues différentes, au musée, à la salle des cérémonies et au cimetière. Je vais te donner mon avis honnête: mis à part le cimetière, ça ne vaut pas le coup. Mais alors, vraiment pas. 

Déjà, l’endroit est bondé de groupes dès 9h le matin et jusqu’à la fermeture: impossible d’apprécier l’endroit. Qui plus est, le musée juif n’est vraiment pas explicite, il n’y a pas vraiment de fil conducteur. A la limite, la Pinkas Synagogue est à voir pour ses murs recouverts de noms peints à la main: c’est vraiment magnifique, mais encore une fois, noir de monde. Pour te dire, je n’ai même pas essayé de rentrer dans le Hall des Cérémonies. C’est dommage, car j’aurais vraiment aimé pouvoir le visiter, et je ne suis pas venue à la période touristique (en plein mois de septembre) ! Tant pis, ce sera pour une autre fois

Une fois sortie du Musée juif et des diverses synagogues, c’est vers la Tour Pourdrière que je me suis dirigée. Située en plein centre de Prague, sur une place semi-piétonne, la Tour Poudrière donne un autre point de vue sur la ville, où l’on observe mieux la Tour de la Télévision et l’Opéra de Prague. Tout comme la Tour de la Vieille Ville, son entrée coûte 70 couronnes. J’ai beaucoup aimé cette tour, car son entrée est un peu cachée, donc moins de monde ! De plus, la place semi-piétonne et les rues alentours sont vraiment sympathiques. En fait, je trouve que Prague est vraiment une ville qui se fait à pied: les rues sont pavées, assez étroites, ce qui laisse peu de place aux voitures et davantage aux vélos.

D’ailleurs, si tu descends un peu plus au sud de la ville, toujours dans le Nove Město, tu trouveras le square Wencesclas, qui est une large rue piétonne et commerçante. J’ai bien aimé cet endroit: beaucoup de restos, des animations (notamment une course de 10 kilomètres au moment où j’y étais)… Au bout du square Wencesclas, la rue Na Příkopě est aussi piétonne: tu peux d’ailleurs y trouver des stands de trdelník, si tu veux goûter ce fameux cône sucré !

 

Sortir du centre de Prague: découvrir à vélo et sur le Mont Petrin

Pour mon dernier jour à Prague, j’ai eu envie de sortir de la ville: après avoir passé deux jours à l’arpenter à pied, j’avais bien envie de découvrir le fameux Mont Petrin, et son observatoire qui ressemble au sommet de la Tour Eiffel.
Première étape pour aller sur le Mont Petrin: le téléphérique. Bien sûr, tu peux monter à pied, vu que le Mont Petrin regorge de petits chemins. Pour un aller-retour à utiliser en 1h30, j’ai payé 32 couronnes, soit 1,23 €. Le téléphérique est assez rapide, et tu peux t’arrêter à mi-chemin si tu veux continuer de monter à pied ! 

Arrivé au sommet, j’ai trouvé le Mont Petrin particulièrement reposant: en effet, il y a énormément de roseraies, et je ne m’y attendais pas du tout ! C’est vraiment un endroit cool pour se balader, se reposer. Enfin, l’observatoire du Mont Petrin (oui, la fameuse tour Eiffel dont je te parlais juste avant) te permet d’avoir une vue imprenable sur Prague et sa région. Oui, ça fait beaucoup de points de vue pour une seule ville ! Mais pour le coup, tu ne seras pas déçu.

Pour terminer ce séjour à Prague, j’ai loué un vélo à City Bike Prague: les quais le long de la Vltava sont vraiment parfaits pour te faire une balade à vélo. Je suis partie plutôt vers le nord de la ville: cela m’a permis de découvrir le quartier de Prague 8, qui est très calme et super joli. 
Une location pour 2h suffit largement je trouve, histoire de pédaler un peu sur les quais et respirer. D’ailleurs, il se peut que tu tombes sur des vélos un peu bizarres, où tu freines en rétropédalant. Un peu déstabilisant au premier abord ! 

Mes coups de coeur à Prague

  • Laisser sa trace sur le mur John Lennon, qui est taggué de partout !
  • Faire une croisière d’une heure sur la Vltava: pour découvrir le canal du Diable, et voir Prague d’une autre manière.
  • Aller boire un verre en haut de la Maison qui Danse, au moment du coucher du soleil, pour apprécier la vue ! 


J’ai vraiment beaucoup aimé Prague: pour un city trip, c’est vraiment parfait ! Mais prépare-toi à marcher pas mal: c’est comme ça que tu découvriras le mieux la ville, et que tu pourras l’apprécier. 

Et toi, quels sont tes incontournables à Prague ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *