post

Zagreb a été la dernière étape de mon voyage en Croatie, mais ça sera pourtant le premier article de mon voyage en Croatie tant j’ai aimé cette ville ! Après l’effervescence touristique de Dubrovnik, et l’ambiance festive de Split, j’étais contente de me retrouver dans un cadre plus urbain, moi qui aime beaucoup visiter les villes (et surtout les capitales !) quand je pars en voyage.

Deux jour sur place, et l’envie d’en voir le plus possible !

Jour 1 : autour du Marché Dolac et dans la Ville Haute

Premier constat : j’ai réservé un appartement super bien placé (le lien pour le réserver ICI), et pour 3 cacahuètes (13,5 euros la nuit par personne, plutôt correct tu me diras).
Résultat, je me retrouve dès le premier jour en plein cœur de Zagreb, mon appartement étant situé sur la place du marché Dolac, qui est situé dans la ville basse.

Ce marché est très connu à Zagreb, car il est ouvert tous les jours et on y trouve de tout : nourriture bien sûr, mais également souvenirs et antiques. L’ambiance y est vraiment sympa, on peut y goûter les produits locaux (et trouver de la gastronomie croate, je t’assure que je n’ai pas trouvé ça facile !), et surtout ça permet de faire ses courses pour pas cher, pratique.

Depuis le marché Dolac, rejoindre la Ville Haute est assez facile: déjà, en se baladant dans les rues autour du marché Dolac (notamment les rues Opatovina et Ivana Tkalcica), où on trouve énormément de bars, restos, cafés… C’est un endroit super sympa, surtout le soir pour l’apéro, les rues sont très animées ! Ensuite, en remontant la rue Radiceva, j’ai pu visiter le Musée de la Torture: déjà, première chose appréciable, le musée accepte la carte étudiante (de ma fac hein, pas la carte ISIC) ! Du coup, le ticket ne coûte que 30 kuna, soit 4 €. Bien que ça ne soit pas un musée spécifiquement représentatif de Zagreb, je trouve ça toujours sympa de visiter des musées un peu atypiques. Et pour le coup, Zagreb en regorge !

Parce que mon deuxième arrêt de cet journée-là, était le fameux Museum of Broken Relationships: indiqué comme coup de coeur dans le Lonely Planet, il n’en existe que deux dans le monde: celui de Zagreb, et son jumeau de Los Angeles. Avec un thème qui sort autant de l’ordinaire, j’avais assez envie de voir ce que ça donnait ! Honnêtement, je n’ai pas été déçue, on découvre une foule d’objets et les histoires derrière eux. Le prix d’entrée pour les étudiants est de 20 KN (2,7 €).

 

Entre ces deux musées, j’ai aussi pris le temps de juste me balader dans les rues de Zagreb: la ville était tellement vide pour un mois d’août que c’était vraiment agréable ! Les rues sont piétonnes, on trouve plein de petites impasses cachées, j’ai adoré me perdre volontairement.


Jour 2 : histoire de Zagreb et sortir du centre-ville

Pour mon deuxième jour sur place, j’ai voulu en apprendre davantage sur la ville de Zagreb: c’est donc vers le Musée de la Ville de Zagreb, encore une fois situé dans la ville haute, que je me suis dirigée !
Le musée est intéressant, et pas trop long, ce qui est pas mal: il y a énormément de panneaux explicatifs, donc niveau informations t’en auras pour ton argent (mais comme dans les deux musées précédents, tu payes le prix étudiant ici !).

En sortant du musée, je suis tombée sur une église magnifique: l’église Saint-Marc. Celle-ci est située dans la Ville Haute, sur une grande place pavée. Le toit de l’église est entièrement recouvert de tuiles vernies: c’était la première fois de ma vie que je voyais un truc pareil ! Honnêtement, j’ai trouvé ça super beau et aussi très « croate » (me demande pas ce que ça veut dire, même moi j’en ai aucune idée). Je ne suis malheureusement pas arrivée au bon moment pour la relève de la garde.
Niveau points de vue sur la ville, Zagreb se défend aussi pas mal: en même temps, avec tous les escaliers qu’il faut emprunter pour accéder à la ville haute, il vaut mieux ! Je suis d’ailleurs passée devant la Tour Lotrscak, qui permet d’avoir une vue à 360 degrés de la ville. J’ai choisi de ne pas payer pour monter voir la vue, car je préférais garder mon argent pour d’autres activités.

Pour m’éloigner un peu du centre-ville et découvrir les environs de Zagreb, j’ai décidé d’aller visiter le cimetière Mirogoj. Réputé pour être l’un des plus beaux cimetières d’Europe, et à seulement 10 minutes en bus du marché Dolac, j’ai décidé de tenter ma chance et d’aller voir à quoi ça ressemblait.
Honnêtement, j’ai été très étonnée de la beauté du lieu: alors oui certes, c’est un cimetière, mais avec énormément de jardins, d’entretien et d’allées boisées, très paisible. C’est vrai que je n’avais pas vraiment prévu de visiter ce cimetière à la base, mais au final je ne l’ai pas regretté.

En bonus de ma visite de deux jours à Zagreb: j’ai découvert que cette ville abritait pas mal de street art, et c’est quelque chose que j’aime beaucoup ! Petit aperçu de ce que j’ai pu voir au détour de quelques rues.

Je te conseille vraiment d’envisager un stop à Zagreb si tu pars bientôt en Croatie: c’est une ville super riche culturellement, calme et urbaine à la fois. Give it a go ! 🙂

Et si tu veux voir mon vlog de deux jours à Zagreb, je te laisse cliquer sur la vidéo juste en dessous !

2 thoughts on “Zagreb: à voir et à faire dans la capitale croate

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *